Accueil MONDE République Centrafrique: marée de démission au sein du nouveau gouvernement

République Centrafrique: marée de démission au sein du nouveau gouvernement

338
0
PARTAGER

Au Centrafrique nombreux etaient ceux qui penser que les accords de paix de Khartoum signés à Bangui le 6 février dernier allait être un déclic vers une nouvelle gouvernance transparente et juste pour tous. Car ces traités prévoyaient un nouveau gouvernement inclusif. Cependant telle n’est pas le cas d’après la multitude de démission constatée 

Hier Mardi c’est le leader du mouvement politique KNK, Bertin Béa qui annonce sa démission avec dit elle “une concertation avec le bureau politique du parti”. Mais aussi assure t elle ” avec l’accord de l’ancien président François Bozizé “. Qui selon eux le nouveau gouvernement mis en place n’est pas adéquat avec les accords de Khartoum signés il y a quelques mois de cela.

Beaucoup de mouvements sont constatés depuis dimanche du côté des groupes armés qui dénoncent le manque de changement et le non respect de l’inclusivité promise dans l’accord. Seleka Rénové annonce son retrait de l’accord de Khartoum du côté des groupes armés. Et fustige le fait que se sont les partisans du président de la république qui s’accaparent les plus grands postes de décisions et eux ne sont que des marionnettes.

Le premier ministre demande patience aux différents groupes et promet un remaniement proche pour ainsi permettre aux autres d’obtenir de plus grands postes. Mais aussi un appel à la retenue a été lancé par les deux camps pour stabiliser le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here