Accueil MAURITANIE Réclamant la libération de Biram Dah Abeid, RAG/Sawab dénoncent une cabale politique

Réclamant la libération de Biram Dah Abeid, RAG/Sawab dénoncent une cabale politique

127
0
PARTAGER
Biram Dah Abeid

Arrêté en début de matinée à son domicile, suite à une plainte de Dedde Ould Abdellahi, journaliste, Biram Dah Abeïd est toujours détenu au commissariat de police de Riad1. Drs  militants de IRA Mauritanie ont? comme à l’accoutumée dans ce genre d’affaires, rallié ledit commissariat en guise de soutien à leur leader et du coup maintenir la pression.

L’enquête préliminaire n’a pas encore été entamée par les policiers en charge du dossier.Le leader abolitionniste  refuse de répondre aux questions des policiers sans la présence de ses avocats. Un de ses conseils Mohamed Mokhtar Ould Moulil a néanmoins pu s’enquérir de la situation du candidat à la présidentielle de 2019.

Oumar Ould Yali et Abdesalam Ould Horma  respectivement tête de liste au Conseil régional et tête de liste à Nouakchott ont  qualifié l’arrestation de Biram Dah Abeïd , tête de liste nationale à la députation, de « politique » et se disent surpris du « timing » et des conditions obscures entourant cette interpellation.

Biram Dah Abeïd a été arrêté aux environs de 8 heures, à son domicile sans mandat et conduit au commissariat de police de Riadh. Les policiers s’étaient présentés à 5 heures du matin pour l’amener, évoquent les témoins présents. « Mais, il a attendu qu’il fasse jour d’autant qu’on ne sait jamais ce qui se passe dans ce pays la nuit », relate Oumar Ould Yali, lors d’un point de presse tenu mardi 7 août, au siège de Sawab. Pour l’ancien ministre de l’Hydraulique et de l’Energie, « l’arrestation de Biram intervient dans un moment très difficile à comprendre(…) et ne peut être qu’une tentative d’entraver le processus démocratique en général et plus particulièrement la jonction entre Sawab et RAG qui fait trembler les autorités .Le pouvoir qui est contre toute démocratie et tout développement du pays n’est pas encore prêt à ôter sa main du processus démocratique.».

« La situation est grave », résume Ould Yali. L’alliance électorale Sawab/RAG usera, ont fait savoir Ould Horma et Ould Yali, de toutes les voies possibles et légales pour qu’il y ait  des élections transparentes  avec un résultat transparent.

Ils ont lancé un appel à toutes les formations politiques, à la société civile et aux forces éprises de paix  pour la libération  sans condition et rapide de Biram Dah Abeïd.
Pour rappel, Dedde s’était présenté à IRA pour réaliser un reportage sur le combat de l’organisation et le projet politique inspiré par Biram Dah Abeïd. Ce reportage agrémenté d’une grande interview du président de IRA ne sera pas diffusé en intégralité.

Les abolitionnistes accusent Dedde d’être un « espion» et s’être permis de monter une histoire grotesque et mensongère pour nuire à leur réputation, en dénigrant Biram présenté sous un mauvais visage à travers Youtube. « Un manquement grave à la profession», renchérissent-ils. En guise de réplique, Biram avait désarçonné Dedde et refusé de lui présenter  des excuses suite aux sollicitations du Syndicat des Journalistes mauritaniens.

le calame

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here