Accueil Politique Pêcheurs tués par des garde-côtes mauritaniens : la longue liste des victimes

Pêcheurs tués par des garde-côtes mauritaniens : la longue liste des victimes

189
0
PARTAGER

Nombreuses sont les vies qui ont péri pour avoir franchi dans leur quête du poisson, la frontière maritime « virtuelle » entre le Sénégal et la Mauritanie. Avant l’affaire du meurtre de Serigne Fallou SALL qui défraie la chronique, il y avait celle du jeune Bara GUEYE, habitant au quartier de Goxu Mbacc. Ce dernier avait reçu une balle au cou au cours d’une fusillade. Deux autres personnes membres de son équipage ont été touchées. Bara gravement atteint, transféré à Dakar, mourra le 21 mars 2017, laissant derrière lui, une veuve inconsolable et de petits enfants.
.
Les pêcheurs qui ont eu le malheur d’avoir ces atrocités verront le cauchemar hanter leur sommeil, toute la vie. Les rescapés ayant bénéficié d’une clémence incertaine, gardent en silence les durs supplices des maltraitances et de brimades vécus.

Pourtant, il arrive de manière récurrente que des vedettes de la marine mauritanienne s’introduisent dans les eaux sénégalaises en pourchassant une pirogue jusque dans zone qui fait face de la place Pointe-à-Pitre (voir photo) et que les pêcheurs surnomment « keleu ».

Parmi les victimes connues des tueries de ces récentes années, des noms sont restés gravés dans les esprits des Guet-Ndariens. Parmi eux, Alioune FALL, Ibrahima FALL ( de Santhiaba), Abdou DIEYE, Bara GUEYE, Papa Dogo et le dernier Serigne Fallou SALL, fils de Louga, relate un notable de Guet-Ndar interrogé par Ndarinfo.com.

D’ailleurs, sur les rives des villages de BOYO et de NDIAGO, des centaines de débris de pirogues saisies sont délaissées. Le décor épouvantable frise l’hécatombe. Ces planches de bois éparpillées sur le sable fin sont témoins des interminables tragédies qui subissent les pêcheurs de Saint-Louis.

NDARINFO.COM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here