Home MAURITANIE Passif humanitaire: Le ministre Ould Kembou accusé de bloquer les arrêtés des...

Passif humanitaire: Le ministre Ould Kembou accusé de bloquer les arrêtés des victimes des événements de 1989/91

5
0
SHARE

Le calvaire des  anciens fonctionnaires et agents de l’Etat, victimes des douloureux évènements de 1989/91 pour avoir été déportés  au Sénégal ou renvoyés  de leur travail, n’est pas  prêt de finir.

En effet, ces victimes qui ne cessent d’arpenter  les rues de Nouakchott et  de squatter les couloirs des bureaux de la direction générale de la fonction publique  ou les  couloirs de la direction du budget et des comptes  accusent le ministre délégué  chargé du budget de  refuser, depuis quelques temps de libérer leurs  nombreux dossiers  en souffrance  dans  ses services.

Selon une source proche des victimes, le ministre Ould Kembou aurait tout simplement  refusé de  signer  les arrêtés  en instance dans  ses services, depuis novembre 2017. Ces dossiers, rappelons-le, ont trait à la réintégration, à la retraite  ou à l’indemnisation de ces défalqués.  Pourtant, rappellent  les victimes, une circulaire du gouvernement (N° 00019/13) avait ordonné la liquidation de ce dossier.

Le département du budget ignore aussi  l’intervention du Haut Conseil de la Fatwa et des recours gracieux, sollicité par les victimes qui n’ont  désormais que leurs yeux pour pleurer face au refus des  responsables de  l’Etat d’exécuter les instructions du président de la République.

Les victimes signalent que même ceux qui avaient bénéficié de réintégration ou de la retraite avec leurs anciens documents d’état-civil  connaissent  des suspensions de salaires  ou de  pensions  depuis décembre dernier à cause des problèmes d’enrôlement. On leur exige une nouvelle identification.  Allez savoir dans quel pays nous sommes !

source le calame

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here