Accueil MAURITANIE Ould Abdel Aziz fait un malaise dans son lieu de détention en...

Ould Abdel Aziz fait un malaise dans son lieu de détention en prélude de son procès

PARTAGER
A quoi s’attend Aziz après l’expiration de son contrôle judiciaire ?

L’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz, conduit hier mardi 24 janvier en début d’après-midi à l’école de police, en perspective de son procès prévu ce mercredi, a fait un malaise, dont la nature reste encore imprécise.

Le collectif de défense de l’ex Chef de l’Etat qui se prépare avec armes et bagages à une bataille judiciaire aux dimensions disproportionnées, face à un appareil judiciaire susceptible d’être téléguidé par une main invisible quelque part dans l’Exécutif civil et militaire mauritanien s’est vite empressé de déclarer ses vives inquiétudes quant à la détérioration de l’état de santé de son client.

Fragilisé depuis longtemps par les séquelles d’une balle amie, moralement abattu par un monde de traites politiques et d’officiers qu’il a façonné et qui tient fermement à le passer aujourd’hui pour le plus grand président criminel (corruption), l’ancien président serait à bout de ses forces.

D’autres facteurs s’ajoutent pour montrer l’état pitoyable dans lequel se trouve Ould Abdel Aziz dont le pouvoir en place tient à tout prix à démoraliser et avilir.

Interdit de tout déplacement tant à l’intérieur de la Mauritanie qu’à l’étranger surtout vers la France où se trouve son médecin traitant, Ould Abdel Aziz qui a perdu tant de repères avec les membres de sa famille et ses anciens et inconditionnels fidèles, terrés aujourd’hui dans un mutisme sans fin afin de se mettre à l’abri de la colère de l’actuel régime, ne mérite-t-il pas un traitement plus digne pour ce système qu’il a créé de toutes pièces et qui se retourne contre lui.