Accueil Economie Nouvellement certifié, Air Sénégal lancera des vols en mai avec ajout des...

Nouvellement certifié, Air Sénégal lancera des vols en mai avec ajout des A319

102
0
PARTAGER

Air Sénégal a reçu ce lundi son certificat de transporteur aérien (AOC) de la part de l’autorité de l’aviation civile sénégalaise, franchissant le dernier obstacle pour le lancement des opérations commerciales à la mi-mai.

Des sources bien placées ont indiqué que le porte-drapeau ajouterait progressivement des routes de Dakar, la capitale du Sénégal, vers un point national et quatre marchés régionaux: Ziguinchor au Sénégal; Banjul en Gambie; Bissau en Guinée Bissau; Praia au Cap-Vert; et Nouakchott en Mauritanie.

Les itinéraires seront desservis par une paire de biturbopropulseurs ATR 72-600, qui ont été commandés au Salon du Bourget 2017 et sont déjà stationnés à l’aéroport international Blaise Diagne, la nouvelle porte de la capitale.

En rupture avec le plan d’affaires annoncé précédemment, Air Sénégal a également obtenu des baux secs de deux Airbus A319 d’Apollo Aviation Group, un bailleur basé à Miami. Ces avions entreront en service au quatrième trimestre de 2018 et les négociations se poursuivent au sujet de la location possible d’une troisième unité cet été.

Alors qu’aucune destination n’a été dévoilée pour la flotte de l’A319, Philippe Bohn a précédemment identifié Abidjan (Côte d’Ivoire), Bamako (Mali), Conakry (Guinée), Cotonou (Bénin), Niamey (Niger) et Ouagadougou (Burkina Faso) comme potentiel. marchés d’intérêt.

En février, Air Sénégal a également confirmé la commande de deux A330-900neos à large fuselage, qui serviront à lancer des vols vers Paris et d’autres marchés long-courriers. Le premier gros-porteur devrait arriver l’année prochaine.

La compagnie publique Air Sénégal a été créée en tant que successeur de Senegal Airlines, qui a servi de porte-drapeau du pays entre 2011 et 2016, mais a été fermée après avoir accumulé de lourdes dettes. Sénégal Airlines était elle-même le successeur d’Air Sénégal International, le porte-drapeau de plusieurs décennies qui était à une époque la majorité détenue par Royal Air Maroc, la compagnie aérienne nationale du Maroc. Il s’est également effondré en raison de difficultés financières.

Le gouvernement sénégalais cherche à fournir une base plus stable à son nouveau porte-drapeau en recrutant des experts de l’aviation étrangers et en investissant massivement dans les avions modernes.

Le chef de la direction Bohn est l’ancien directeur du développement des affaires chez Airbus et une figure bien connue dans l’industrie aéronautique. Il est soutenu par une équipe de professionnels de l’aviation expatriés et locaux.

Forbes

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here