Accueil SENEGAL Naufrage d’une pirogue à Ziguinchor: Un père et ses 2 enfants y...

Naufrage d’une pirogue à Ziguinchor: Un père et ses 2 enfants y perdent la vie

73
0
PARTAGER
NAUFRAGE ZIGINCHOR

Le village de Eloubalir dans la région de ziguinchor est attristé à cause d’un naufrage d’une pirogue dans lequel une trentaine de personnes se retrouvait à bord. Le chavirement de la pirogue est survenu dans le début de la soirée précisément vers 16 heures

Le bilan est très lourd. Six morts et deux portés disparus, c’est le bilan probable du drame du chavirement de la pirogue médicalisée dans le bolong de kameubeul, dans la commune de Enampor, département de zinguinchor. 

Mais le cas de la famille Mbaye a beaucoup plus écœuré le pays. Le père de famille Ibou Mbaye a certe sauvé des vies mais lui et ses deux enfants sont resté dans le profondeur de la mer. Ibou Mbaye a sauvé sa sœur Ndiama Mbaye, la sœur de son épouse, ainsi que son épouse Blandine Basséne. Mais malheureusement il n’a pas pu sauvé ses deux enfants de 3 ans et de 7ans. Après donc avoir voulu retrourner en mer pour chercher ses enfants qui ne trouvent plus a bord, Ibou Mbaye lui aussi n’est jamais revenu. 

A minuit déjà l’ambulance des Sapeurs-pompiers descendait les corps à l’hôpital régional de ziguinchor parmi ces corps, est identifié celui de l’un des fils de Ibou Mbaye. 

Il y’a également 25 rescapés dont les sauvés de Ibou Mbaye. À Djibock où habite la famille Mbaye, la tristesse a fini de s’installer dans les cœurs de tous voisins. L’émoi et la consternantion restent les choses les plus partagées dans le village. 

Proches, amis, parents et voisins ont pris l’assaut du domicile désormais orphelin de son propriétaire et ses enfants pour compatir. Les témoignages unanimes affluent de partout. Certains magnifient sa détermination et son courage. Car à lui seul, il a pu sauvé au moins la vie de trois personnes même si sa corpulence ne l’y présageait pas. La famille était parti Eloubalir pour se soigner traditionnellement ne va jamais  revenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here