Accueil MONDE Mondial Russie 2018, l’Argentine risque de ne pas y aller

Mondial Russie 2018, l’Argentine risque de ne pas y aller

102
0
PARTAGER

 

L’Argentine devait affronter Israël ce samedi. Mais le match a été annulé en raison des risques et les menaces lancées par le président de la Fédération palestinienne de football de brûler les maillots du capitaine argentin Lionel Messi non seulement en Argentine, mais aussi dans les pays arabes et musulmans. C’est Lionel Messi qui aurait mené au boycott avec le soutien de de Javier Mascherano.

Conséquences, Messi est accusé en Israël  d’avoir été le meneur du boycott du match et l’annulation de cette rencontre tant attendue . Lui-même aurait subit les pressions familiales pour sa sécurité.  Son père Jorge aurait donc été celui qui l’a poussé à demander l’annulation pure et simple du match, ce qui fait que le capitaine argentin serait dans le viseur, tout comme  l’autre leader, Javier Mascherano. L’affaire qui prend des proportions inquiétantes.

La Fédération israélienne a décidé mercredi  de déposer plainte à la Fifa contre la Fédération palestienne à la suite de l’annulation de ce match amical face à l’Argentine. «Nous avons affaire à un acte de terrorisme footballistique de la part de la Fédération palestinienne et de son président. Il ne s’agit plus simplement d’un discours de plus devant le congrès (de la Fifa) ou d’une proposition de plus à l’agenda, mais de menaces contre les joueurs venant en Israël», a dit devant la presse le vice-président de la Fédération israélienne Rotem Kamer.

Par ailleurs , la société COMTEC, organisatrice de l’événement et qui avait déjà versé plus de 1,5 M€ à la Fédération argentine, exige le remboursement et être dédommagée de ce désistement de dernière minute alors que 20 000 billets avaient été vendus. Jeudi, des médias sud-américains assuraient même que la COMTEC envisageait de réclamer à la FIFA l’exclusion de l’Argentine du Mondial ! Mais rien n’est encore acté. Mais si jamais la Fédération Israélienne soutient la requête du COMTEC, l’Argentine pourrait se retrouver dans de sales draps, selon les lois de la FIFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here