Accueil MAURITANIE Mauritanie/ sommet G5 Sahel : objectif atteint et même dépassé

Mauritanie/ sommet G5 Sahel : objectif atteint et même dépassé

58
0
PARTAGER

Les chefs d’Etat des pays de la force conjointe du G5 Sahel sont satisfaits de leur rencontre tenue jeudi, 6 décembre à Nouakchott avec les bailleurs, dont l’objectif était de mobiliser 2 milliards d’euros qui serviront à la mise en œuvre d’une quarantaine de projets de développement destinés à endiguer les violences jihadistes dans cette vaste zone au sud du Sahara.

En effet, ces derniers ont vu leurs partenaires s’engager à mobiliser la somme demandée pour financer la première phase du programme d’investissement prioritaire de l’organisation pour les trois prochaines années.

L’objectif est atteint et même dépassé car, les partenaires du G5 Sahel ont fait des annonces de financement pour un montant global de 2,4 milliards d’euros, correspondant à 127 % de l’objectif de mobilisation initial(2 milliards d’euros).

Toutefois, la France, par le biais essentiellement de l’Agence française de développement, investira 500 millions d’euros au profit des priorités du G5 Sahel et des 40 projets qui ont été indiqués et l’UE promet une contribution à hauteur de 122 millions.

Tandis que l’Arabie saoudite annonce de son côté une aide de 100 millions d’euros, dont 50 pour le développement et 50 pour la force conjointe du G5 Sahel, qui viendront s’ajouter aux 100 millions d’euros de matériels militaires déjà promis par Ryad.

Quant à la plate-forme de coopération Alliance Sahel, lancée en juillet 2017 par l’Allemagne et la France, regroupant aussi l’Union européenne, la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, le PNUD et six autres pays européens, elle promet de mettre le plus sa main au portefeuille avec un apport total de l’ordre de 1,3 milliard d’euros.

Et les concernés(les cinq pays membres de l’organisation) avaient déjà annoncé qu’ils prendraient 13% des besoins initiaux à leur propre charge.

A noter par ailleurs, qu’aucune date n’a été fixée pour le décaissement de l’argent promis, alors que le G5 attend toujours une autre promesse faite l’année dernière à Bruxelles pour le financement de la force commune de défense.

A souligner en outre, qu’à l’exception du président malien IBK, tous les autres chefs d’Etat du groupe G5 Sahel qui regroupe le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad ont fait le déplacement à Nouakchott pour discuter avec les partenaires les besoins globaux du programme d’investissement prioritaire(PIP) et celui de développement d’urgence axé sur trois priorités, l’hydraulique, la gestion des conflits intercommunautaires et la sécurité intérieure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here