Accueil Economie Mauritanie/AGOA : après son expulsion, l’État paie entre 32 et 36%...

Mauritanie/AGOA : après son expulsion, l’État paie entre 32 et 36% des taxes douanières à l’export

200
0
PARTAGER

L’expulsion de la Mauritanie dans l’AGOA conduira le pays à payer désormais des taxes douanières qui s’élèvent entre 32% et 36% pour ses exportations, pour des marchandises auparavant non taxées à l’entrée du territoire américain.

Cette décision sera mise en vigueur à compter du 1er janvier 2019, vu que la Mauritanie ne serait plus éligible pour bénéficier des avantages en matière de préférence commerciale en vertu de la Loi sur la croissance et les perspectives économiques en Afrique (Agoa).

Une décision prise par le président américain lui-même qui l’a annoncé au congrès et au gouvernement de la Mauritanie.

En effet, selon les informations rapportées par les médias, l’expulsion de la Mauritanie de l’AGOA (African Growth and Opportunity Act, Loi sur le développement et les opportunités africaines), un système permettant un accès des produits africains au marché américain, est due essentiellement à des « pratiques de travail forcé et l’esclavage moderne ».

C’est en tout cas ce qui est mis en avant dans le décret signé par Trump et publié par le Bureau américain en charge du commerce. Une décision qui fait suite à un rapport annuel qui « établit que la Mauritanie ne progresse pas suffisamment dans la mise en place de la protection des droits des travailleurs internationalement reconnus, précisément la lutte contre le travail forcé et le fléau de l’esclavage héréditaire ».

Le pays limite la capacité de la société civile à travailler librement pour résoudre les problèmes liés à la lutte contre le fléau de l’esclavage qui continue au XXI siècle à faire des victimes.

Cependant, le gouvernement mauritanien se dit surpris par la décision du président américain, tout en demandant l’annulation de cette sanction qui ne peut être motivée que par des informations erronées, recueillies auprès de sources partisanes et sans crédibilité.

A noter que la Mauritanie est devenue éligible à l’AGOA en 2007, soit 7 ans après le lancement de cet accord commercial qui lui permettait d’exporter ses produits, notamment énergétiques, à des prix avantageux vers les États-Unis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here