Accueil MAURITANIE Mauritanie: Sénatrice Maalouma Mint Meidah harcelée de façon médiatique par les autorités

Mauritanie: Sénatrice Maalouma Mint Meidah harcelée de façon médiatique par les autorités

136
0
PARTAGER
maalouma mint meidah

L’ancienne  sénatrice  et artiste , membre de l’opposition, Maalouma Mint El Meidah, a déclaré qu’elle est  victime d’un blocus médiatique  , soulignant que cet embargo  couvre  désormais à la fois les médias nationaux et étrangers.

Mint El Meidah a indiqué  aux journalistes ,  lors d’une réunion convoquée chez elle, à Nouakchott, que la chaine  BBC a annulé, sous pression  sa participation à un épisode d’une émission produite par cette chaine dans les studios de télévision d’Etat « Al mouritaniya « .

Le coordinateur du programme de BBC, Mahdi al-Moussawi, a déclaré que le médiateur entre l’administration du programme de la chaine et le représentant du gouvernement mauritanien a confirmé l’absence de tout représentant du gouvernement ou du parti au pouvoir , si BBC  insistait à inviter  Mint El Meidah dans l’ émission .

Al-Moussawi a exprimé son regret, expliquant que la chaîne BBC  ait finalement décidé de s’excuser auprès de Maalouma , bien que l’équipe de l’émission BBC  soit  restée  en contact avec la sénatrice , depuis environ deux mois , pour préparer sa participation.

Mint El Meidah a ajouté que plusieurs messages indirects lui ont été transmis par le régime au pouvoir, lui signifiant  qu’elle est une  personne non gratta,  après son rejet des amendements constitutionnels en 2017.

Elle a également souligné que certaines chaînes TV  privées  mauritaniennes étaient menacées de fermeture si elles l’ invitaient dans leurs studios et émissions .

L’artiste a noté que le blocus  qui lui a été imposé inclue aussi la confiscation   de son passeport et donc l’interdiction  de voyager, soulignant qu’elle avait reçu de nombreuses invitations à  des séminaires et conférences  techniques régionales et internationales au cours de la période écoulée sans pouvoir y assister.

La sénatrice  a confirmé que la « sanction  » qui lui est infligée  pour avoir  rejeté  les amendements de la constitution, touche également  les membres de sa famille, y compris son fils, qui est titulaire d’un diplôme  d’ingénieur obtenu en  Allemagne , qui  est privé d’emploi.

Elle note que la famille Ehel Meidah et toute personne qui lui est associée font l’objet de harcèlement de la part du pouvoir , après que des membres du Sénat , dont elle , ont  rejeté  les amendements constitutionnels.

alakhbar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here