Accueil MAURITANIE Mauritanie : Que resterait de la richesse nationale après ...

Mauritanie : Que resterait de la richesse nationale après le départ du président Oul abdel Aziz

1038
0
PARTAGER
deportation vers le senegal

Le président, Mohamed Ould Abdel Aziz   qui doit quitter le pouvoir  dans peu de temps, continue de faire de nouvelles acquissions  sur les richesses du pays. Des actes qualifiés pour certains comme crime économique.

Depuis l’arrivée de Ould Abdel Aziz au pouvoir, il ne se passe pas un jour  au pays des mille poètes sans qu’on annonce de nouvelles acquisitions au au profit du régime en place sous l’influence de l’homme fort de Nouakchott.

De la vente  des écoles publiques, des commissariats de police, des anciens blocs,  une partie du stade olympique, les terrains de la télévision publique et de l’ancien aéroport,  voilà encore  le locataire du palais gris  qui convoite une partie des actifs de la SNIM, le fleuron de l’industrie minière mauritanienne.

Que resterait de la richesse nationale

Cette mine a été cédée –ou sur le point de l’être- à une entreprise étrangère, de surcroit australienne, dénommée BCM.

L’accord  conclu samedi, 24 mai prévoit la création d’une société mixte comprenant des opérateurs australiens et mauritaniens pour l’exploitation d’un gisement de 30 millions de tonnes de minerai de fer. La BCM australienne détiendra 80% du capital, les 20% restants reviennent à la SNIM”

Cependant, selon Mondafrique les 80%  précités  appartiennent à l’investisseur étranger et deux opérateurs privés mauritaniens qui seraient le gendre du président, Ould Msabou’e et Mouhidine Ould Sahraoui, le ‘’bâtisseur’’ de l’aéroport Oum Tounsi.

A l’heure actuelle les populations se posent la question, que resterait de la richesse du pays après le départ du Rais qui est qualifié pour certains  de faire le bradage de la richesse nationale

On dirait que le Rais utilise le « après moi déluge » l’expression  prêtée à Louis XV, qui souhaitait faire savoir à ses partisans qu’il se moquait complètement de ce que pourrait faire son dauphin, Louis XVI, après sa mort.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here