Accueil MAURITANIE Mauritanie : quand Biram Dah Abeid donne un ultimatum au président Ould...

Mauritanie : quand Biram Dah Abeid donne un ultimatum au président Ould Ghazouani pour changer la situation de sa communauté harratine

1720
0
PARTAGER

Suite au décès des  cinq enfants dans l’incendie à Dar Naim, laissant une mère avec un cœur brisé, biram tire la sonnette d’alarme sur la situation de la communauté harratine.

 Il  lance un appel au président Ould Ghazouani pour lui dire qu’il tarde à exécuter son programme de citoyenneté  et dénonce par la même occasion les conditions  de vie  des harratins.

Le leader de l’Ira juge que cet incident est arrivé à cause de la négligence de l’Etat, d’un manque de responsabilité de veiller à ce que les citoyens vivent dans des conditions plus améliorées.

Ainsi, Biram lance un avertissement  au nouveau président de mettre en œuvre ses promesses de campagne « je serai le président de tous les Mauritaniens, quels que soient leurs appartenances politiques ou leurs choix électoraux. Mon seul et principal objectif sera de les servir tous et de travailler dur pour répondre à leurs espoirs ».

Dans une vidéo Biram affirme « Nous avons tenu tête à Mohamed Ould Abdel Aziz pendant 10 ans. Mais, nous sommes ouverts à Mohamed Ould El Ghazouani selon le discours d’ouverture qu’il a choisi et selon les promesses qu’il a faites de régler les problèmes de la citoyenneté. Nous sommes impatiens qu’il commence le règlement de ces problèmes de la citoyenneté. S’il les règle, nous sommes avec lui. S’il ne les règle pas dans un délai bien déterminé, nous allons nous battre contre lui autant que nous nous sommes battus contre son prédécesseur.

Nous sommes meurtris, par les conditions de vie qui sont imposées aux populations Harratines démunies de manière systématique par les différents pouvoirs en Mauritanie ».

A noter que les trois quarts de la population mauritanienne  vivent dans un état de pauvreté multidimensionnelle. En plus de  l’insuffisance de leurs revenus, ils affrontent des difficultés multiples dans leur quotidien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here