Accueil MAURITANIE Mauritanie/ présidentielles 2019 : les revendications de l’opposition pour la transparence du...

Mauritanie/ présidentielles 2019 : les revendications de l’opposition pour la transparence du scrutin

166
0
PARTAGER

L’opposition a organisé une marche le  jeudi, 11 avril pour  prévenir  au pouvoir  un certain nombre de revendications qu’elle juge indispensable pour garantir l’organisation d’élections présidentielles transparentes.

Organisée dans différents endroits de la capitale(Nouakchott), la marche exige en premier lieu la recomposition de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) pour une représentation équilibrée entre le pouvoir et l’opposition. Une demande déclinée par le gouvernement la semaine dernière.

L’opposition exige aussi la présence d’observateurs étrangers aux élections présidentielles ;

 De permettre aux organismes locaux de déployer des observateurs effectifs lors des élections ;

La nomination de nouveaux directeurs pour les médias publics sur la base des compétences et de la neutralité afin qu’ils ne demeurent pas des hauts parleurs pour le régime en place.

Car dit l’opposition, l’élection qui se jouera  en juin 2019 est biaisée.  Les leaders de la marche clament que le processus électoral n’a qu’un but : paver la route à l’élection de Ould Ghazzaouni. Il est temps que la roue tourne.

A travers cette marche, l’opposition exige également à ce que cessent les politiques et les discours de division préjudiciables à l’unité nationale et à mettre rapidement en place des politiques qui ménagent les victimes de l’esclavage.

A noter que depuis plusieurs années, c’est le leitmotiv de l’opposition mauritanienne : le processus électoral manque de transparence et d’équité, et le scrutin prochaon risque d’être entaché de fraudes. Une accusation que les autorités successives ne parviennent pas à dissiper.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here