Accueil MAURITANIE Mauritanie/Présidentielle: Biram « S’ils volent les élections, ils ne pourront pas gouverner sereinement »

Mauritanie/Présidentielle: Biram « S’ils volent les élections, ils ne pourront pas gouverner sereinement »

476
0
PARTAGER

Dans une interview accordée à Radio France internationale (RFI), le candidat Biram Dah Abeid a accusé le président sortant Mohamed Ould Abdel Aziz de s’efforçait à truquer les élections. Ajoutant que le régime avait contraint tous les ministres, généraux, hommes d’affaires et chefs religieux à soutenir le candidat du pouvoir, Ould Ghazouani, sous peine de sanction, toutes les ressources de l’état ont été mises à sa disposition. 

Le candidat à la présidentielle Biram Dah Abeid s’est engagé à lutter contre la fraude lors de l’élection présidentielle. « (…) Ghazouani et Aziz ont pris toute les dispositifs …pour faire un coup d’état électoral, mais j’ai dit que le peuple n’a pas dit son mot…s’ils volent les élections ils ne pourront pas gouverner sereinement, si je ne suis pas mort ou en prison » a-t-il déclaré

Sur ces priorités en cas de victoire, Abeid a cité les assises nationales pour poser les fondements du règlement des grandes questions comme le génocide des noirs de Mauritanie et l’esclavage qui continue sur la population harratine, ainsi de procéder à un audit complet du pays pillé, et la répression des commanditaires.

Le candidat Biram a affirmé que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) est composée de membres fidèles au pouvoir. Ajoutant que le président de la commission, Mohamed Val Ould Bilal, n’était pas celui qui avait nommé les membres de la Commission et qu’il n’avait aucune autorité sur les techniciens et m informaticiens venant du ministère de l’Intérieur.

S’exprimant sur la question de la sécurité, il a déclaré qu’Ould Abdel Aziz n’avait pas instauré la sécurité dans le pays mais avait signé un accord avec les extrémistes du pays. . 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here