Accueil MAURITANIE Mauritanie : première rentrée du collège de défense du G5 Sahel

Mauritanie : première rentrée du collège de défense du G5 Sahel

738
0
PARTAGER

Le collège de Défense de l’organisation régionale G5 Sahel a ouvert, lundi, 15 octobre à Nouakchott ses portes à sa première promotion d’officiers supérieurs issus des cinq pays (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad).

En effet, les officiers du Collège de défense du G5 Sahel sont au nombre d’une quarantaine de stagiaires venus suivre une formation opérationnelle et académique de 9 moi au sein de cette “école de guerre” transnationale directement profitable à la Force Conjointe.

La première promotion du collège rassemble 35 officiers supérieurs qui “reçoivent des cours d’état-major et de guerre qui les préparent au passage au grade supérieur”, celui de général, au terme d’une formation de huit mois, a affirmé à l’AFP un responsable militaire mauritanien sous le couvert de l’anonymat.

Ces officiers ont tous 15 à 20 ans d’expérience dans les forces de leur pays et sont sur les bancs de l’école pour se former au haut commandement militaire et l’encadrement afin de permettre au G5 de disposer de cadres à même d’organiser des opérations, gérer la logistique et conduire des missions de combat dans le respect du droit des conflits armés.

L’établissement est sous la responsabilité du général de brigade mauritanien Brahim Vall. Il a été financé en partie par les pays du Golfe.

Cette réalisation, qui coûtera 800 000 euros par an, est soutenue par plusieurs pays, à l’instar de l’Égypte, de l’Allemagne et de la France. Cette dernière fournit un coopérant inséré, des missions d’appui pédagogique et des équipements.

La mise en place du Collège de défense du G5-Sahel est une volonté politique des pays de la région, qui, pour certains, disposaient déjà d’outils “pédagogiques”, que le G5 a permis de “revitaliser” comme le Collège sahélien de sécurité à Bamako, le Centre sahélien d’analyse des menaces et d’alerte précoce et le Collège de défense basé à Nouakchott.

Pour rappel, la mise en place d’une telle école fut une des premières décisions validées par le G5, à sa création en 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here