Accueil Economie Mauritanie : mise en place d’un institut du pétrole et du gaz...

Mauritanie : mise en place d’un institut du pétrole et du gaz cofinancé par Kosmos et BP

136
0
PARTAGER

A l’approche de la première production de gaz du projet du champ gazier Grand Tortue Ahmeyim (GTA)  attendue en 2022, le  gaz fait de plus en plus de l’actualité en Mauritanie comme au Sénégal.

En effet, les compagnies pétro gazières, BP et Kosmos Energy  ont mis en place  un montant  global de 5 millions de dollars pour la construction d’un Centre de Formation interactive dans le domaine des techniques du pétrole et du gaz en Mauritanie.

La pose de la première pierre de ce centre a été effectuée mercredi, 22 mai sous la supervision du secrétaire général du ministère du pétrole, de l’énergie et des mines, M. Tall Ousmane en compagnie de la délégation des deux compagnies gazières.

Ledit centre vise à permettre aux étudiants et stagiaires mauritaniens de suivre des formations sur les métiers du gaz et du pétrole.

Mais également  d’offrir des opportunités de formation à long terme pour améliorer le niveau des cadres du ministère de tutelle.

Conçu sous la forme d’un demi- cercle de 18,6 mètres de diamètre avec une superficie de 560 mètres carrés, l’édifice comporte des salles de classe, d’accueil, de réunions, et d’enseignement à distance ainsi que des zones de détente.

Intervenant pour les circonstances,  M. Mike Andersen, vice- président de Kosmos Energy a souligné que son entreprise est venue en Mauritanie pour un partenariat de long terme et qu’elle va investir dans les expertises nationales dans le domaine du pétrole et du gaz.

Le secteur pétrolier et gazier est en pleine croissance et le Centre de formation interactif contribuera à faire en sorte que les mauritaniens puissent être au cœur de ce développement et d’en tirer profit. Ajoute-t-il.

Quant à Mme Emma Delaney, présidente régionale de BP, elle a indiqué que, « le Centre va stimuler l’offre en matière de formation pour les mauritaniens », soulignant « qu’il est le fruit de deux ans de coordination et de travail assidu pour préparer les cadres nationaux dans les secteurs de l’industrie pétrolière et gazière ».

A noter par ailleurs, que la  durée de la réalisation de ce projet est  évaluée à  six mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here