Accueil MAURITANIE Mauritanie -meurtre de Kadijetou Oumar Sow : des voix sont montées au...

Mauritanie -meurtre de Kadijetou Oumar Sow : des voix sont montées au créneau pour dénoncer les violences faites aux filles et aux femmes

2394
0
PARTAGER

La jeune  Kadijetou Oumar Sow dite Djiba (30 ans environ) a été retrouvé morte   dimanche, 12 avril 2020, dans les environs de Tiguent sur la route Nouakchott-Rosso, alors qu’elle avait quitté le domicile familial  pour travailler dans l’une des organisations actives dans la ville de Tiguint. , avant d’être ramenée en dépouille plus de deux semaines après sa disparition, signalée le 25 mars ; selon les proches de la victime.

De nombreuses voix ont dénoncé ce crime  comme d’habitude,  afin que lumière soit faite sur l’affaire et que justice soit rendue.

Mais malheureusement  ce genre de crime n’est pas nouveau dans le pays, et les auteurs sortent toujours sans punition.

Les violences  faites aux femmes   constituent un fléau en particulier au sein de la famille, mais jusque-là le gouvernement refuse de les criminaliser.

Ce qui constitue aujourd’hui un  malheur pour les filles et les  femmes dans un pays où on dit les lois existent en matière de meurtre.

Face au tollé, la femme mauritanienne lance un défi et promet  de s’attaquer au problème sérieusement pour que cette loi tant banalisée par les autorités sous couvert de l’islam, soit mise en œuvre, pas seulement votée et mise dans les oubliettes mais plutôt appliquée pour protéger les femmes contre cette barbarie perpétuelle.

PARTAGER
Article précédentMauritanie: décès de la député Hindou Mint Deya
Article suivantCommuniqué CVE:
Regards, Diary N'diaye, Master 1 en Gestion des Ressources Humaines. juriste d'affaires, amoureuse de la lecture et de l'information quotidienne. Devenue journaliste depuis 2016 pour s'informer et informer le public des faits vérifiés dans différents secteurs politique, économique, social et culturel... Nouakchott-Mauritanie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here