Accueil MAURITANIE Mauritanie: Malheur au club des traîtres par Sy Abdoulaye

Mauritanie: Malheur au club des traîtres par Sy Abdoulaye

2413
0
PARTAGER

A chaque fois que les opprimés Mauritaniens sont près du but, il se trouve toujours qu’il y a certain club des traitres pour faire le jeu du régime. Se livrer à ce sale jeu mesquin de traitrise pour permettre d’abord au système génocidaire, d’apartheid, féodale et esclavagiste de reprendre sous ces bottes le destin de toute une nation, et plus son pouvoir raciste à s’imposer à la tête du pays.

Depuis la proclamation des résultats présidentielle de juin 2019 à nos jours, les populations Mauritaniennes payent et continuent de payer le lourd tribut de leur engagement et détermination à refuser de se voler leurs voix et surtout de faire quitter les militaires d’un pouvoir confisqué depuis 1978.

Que ce soit à Nouakchott, Nouadhibou, Boghé, Bababé, Kaédi etc. C’est une razzia qui est organisée par les milices de l’armée à la solde du régime. Outre ceux qui sont envoyés dans des prisons secrètes, les victimes de tortures inhumaines, les blessés, des étrangers accusés à tort à travers une xénophobie anti-Noir qui ne dit pas son nom ; plusieurs quartiers, villes et villages sont actuellement en état de siège à la merci des hommes en uniforme sans aucune pitié.

Le message des Mauritaniens qui sont dans les rues que ça soit au pays ou ceux de la Diaspora depuis plusieurs semaines est clair et sans ambages. Le départ pur et simple des militaires du pouvoir, et le respect du choix du peuple.

Le pouvoir est actuellement en situation de détresse, prêt à tout pour acheter certains opposants, et parfois pas des moindres, pour semer la zizanie, comme ce fut toujours le cas par le passé. L’enjeu est de taille, et c’est une question de survie pour cette junte au pouvoir depuis 1978.

Des informations font déjà état de certaines passerelles qui seraient mises en branle à travers un dialogue manipulateur pour tenter d’amadouer certains acteurs afin que ces derniers revoient leurs exigences à la baisse.

Le club des traitres politicards gouvernés par le ventre, la mesquinerie et la mauvaise foi s’active en demandant le dialogue avec un pouvoir qui n’a jamais respecté ces engagements ou écouté son peuple opprimé.
La liste de ces traitres va s’allonger dans les mois à venir. Ils se réclament de l’opposition ou se passent pour les tribuns de l’union ; mais derrière le rideau, ils triment pour le maintien des militaires au pouvoir.

Selon des indiscrétions, ce club des traitres sont concertés ces derniers temps pour entrer dans le futur gouvernement ou trouver la bénédiction du pouvoir qui va prendre service bientôt .

Nous en avons marre de ces traitres ou boulimie pécuniaire qui sont niche dans l’espace politique Mauritanien qui ne savent pas comment contrôler leur égo et qui sacrifient à chaque fois la lutte du peuple opprimé Mauritanien, ou essayent de casser toute union pour leurs jeux égoïstes et leurs intérêts personnels. C’est dégoûtant que des leaders qui disent militer pour la libération de ce pays placent toujours les intérêts de leurs partis avant ceux de la nation.  Où ils sont avec le peuple, ou ils sont contre le peuple. Nous devons pouvoir être objectif, franc et sincère dans cette lutte et rappeler tout leader politique à l’ordre quel que soit son parti ou sa mouvance.

A chaque fois que l’histoire de la Mauritanie s’écrira, elle n’oubliera jamais d’inscrire sur une page ce club de traitre qui ont fait du tort à la démocratie Mauritanienne, aux institutions de la République et au peuple Mauritanien opprimé.

SY ABDOULAYE  IRVING, TX USA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here