Accueil MAURITANIE Mauritanie/ l’UE : 250 millions MRU pour la 2ème phase du programme...

Mauritanie/ l’UE : 250 millions MRU pour la 2ème phase du programme lutte contre les changements climatiques

491
0
PARTAGER

La Mauritanie et  L’Union européenne ont signé mercredi, 23 octobre à Nouakchott, un protocole d’accord sur la mise en œuvre de la deuxième phase du programme de l’alliance mauritanienne contre les changements climatiques.

L’accord a été paraphé  par la ministre mauritanienne de l’Environnement et du Développement durable, Mme Mariem Bekay, et l’Ambassadeur, chef de la délégation de l’UE à Nouakchott, Giacomo Durazzo.

Cependant, une enveloppe globale de 6 millions d’euros, soit 250 millions MRU a été consacrée pour la seconde phase  sur  une période de quatre ans (2019/2022).

Le programme consiste à soutenir toutes les initiatives d’adaptation aux changements climatiques, en renforçant la coordination et le suivi des enjeux associés à ces changements.

Et  en adoptant surtout  de bonnes pratiques d’adaptation et de gestion durable des systèmes agropastoraux existant dans les cinq Wilayas du littoral sahélo-saharien: Trarza, Brakna, Gorgol, Kaédi, Guidimagha et Assaba.

Intervenant  à cette occasion, la ministre mauritanienne a rappelé que « le problème des changements climatiques constitue aujourd’hui l’un des défis majeurs de la communauté internationale en matière de développement.

Ajoutant, que  la Mauritanie, dont l’espace géographique est dominé par la sécheresse, compte parmi les pays les plus vulnérables au changement climatique ».

Elle a mis l’accent sur les effets  négatifs ressentis   surtout dans les zones rurales en rapport  au réchauffement climatique.

Le changement climatique touche en particulier la productivité agricole, la sécurité alimentaire, les écosystèmes, la biodiversité, la santé, les activités économiques et les équilibres sociaux.

Pour sa part, M. Durazzo a rappelé que la Mauritanie avait rejoint l’initiative en 2011 en tant que pays de l’une des six régions du monde les plus touchées par les effets du réchauffement climatique.

Par ailleurs, le contexte mauritanien est caractérisé par une variabilité climatique importante, liée à sa proximité avec le Sahara et de la dépendance de sa population et de son économie à l’agriculture pluviale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here