Accueil IMMIGRATION Mauritanie: La CVE condamne fermement le recrutement discriminatoire de 47 élèves officiers.

Mauritanie: La CVE condamne fermement le recrutement discriminatoire de 47 élèves officiers.

1928
0
PARTAGER
CVE

La Coalition Vivre Ensemble (CVE) a suivi, avec la plus grande indignation, pour s’en émouvoir, le recrutement fantaisiste et discriminatoire de 47 élèves officiers dans l’armée mauritanienne, tous issus d’une même communauté, au détriment des autres composantes nationales.

Ces pratiques récurrentes et qui n’honorent point notre pays résultent d’un système d’exclusion, à outrance, des négros mauritaniens depuis des décennies et sapent les fondements de l’unité nationale et de la cohésion sociale.

Depuis des lustres, tous les corps militaires et paramilitaires, ainsi que toutes les institutions publiques sont le théâtre de ce type de mesures arbitraires d’oppressions, d’injustices et de discriminations abusives qui, si on n’y prend garde, pourraient durablement creuser encore davantage  le fossé déjà béant d’une Mauritanie divisée et exposée à tous les risques.

La CVE, qui avait prévenu qu’elle jugerait le nouveau pouvoir sur ses actes, constate cette dérive qui, du reste, est en porte à faux avec la Déclaration de politique générale du Premier ministre prononcée au parlement récemment,  le 05 septembre 2019 et qui faisait état de « l’éradication des inégalités sociales tout en favorisant l’égalité des chances ».

Devant cette forfaiture, la CVE :

1.     condamne fermement ce recrutement mono-ethnique ;

2.     exige l’annulation de cette décision  contraire à l’exigence d’unité du pays;

3.  exhorte le nouveau pouvoir à se ressaisir, en faisant appel au sens de la mesure et du discernement ;

4.     réitère sa position de principe pour une Mauritanie  égalitaire et résolument engagée sur la voie de l’unité nationale, de la cohésion sociale et du développement économique et social dans l’équité. 

Nouakchott, ce 12/09/2019

Commission com de la CVE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here