Home MAURITANIE Mauritanie: Halte á cette propagande mensongère de l’avocat Jemal Mohamed Taleb

Mauritanie: Halte á cette propagande mensongère de l’avocat Jemal Mohamed Taleb

7
0
SHARE
Depuis un certain temps, l’avocat franco-mauritanien, Jemal Mohamed Taleb déverse toute sorte de grossièreté, d’insanité sur les ONG internationales, les ONG mauritaniennes et les militants abolitionnistes dans son l’élan de couvrir coûte qu’au coûte les graves violations des droits humains du régime de Mohamed Ould Abdel Aziz.
Il a pris l’assaut de cette chaine Africa24 qu’il il manipule et véhicule des fausses informations à sa guise,  induisant en erreur des journalistes et animateurs TV, qui nous refusent le droit de riposte à ces accusations sans fondement sur leur écran TV. Il est vrai, nous n’avons pas d’argent à distribuer ni de billets d’avion à fortiori des comptes bancaires bien garnis.
M. Jemal est souvent le seul invité qui donne sa version,  sa vision, c’est-à-dire, il est juge et parti pris dans tout ce qui concerne la Mauritanie au niveau de cette chaine TV. Un signe d’une forme de dictature médiatique n’est ce pas ? Comment peut-on faire une émission spéciale sur l’ONG Sherpa sans avoir avisé ni invité la direction de cette organisation pour se justifier ? Peut-on parler du sérieux ou l’impartialité de cette chaine ?    
Que disent-ils: « L’association Sherpa est accusée de corruption en raison de ses liens avec Mohamed Bouamatou. L’association de lutte contre la corruption aurait bénéficié du financement de ce multi millionnaire et opposant du chef de l’Etat. »
Est-il interdit, qu’une ONG ou un parti politique reçoit le financement d’une entreprise où d’un homme d’affaire,  qui  s’oppose voire même partisan d’un régime ? Qui sont les bailleurs de fonds, les généreux donateurs des partis politiques et ONG en Europe et partout ailleurs ? Pourquoi Jemal Mohamed Taleb et leur fameux correspondant dans l’émission Africa24 depuis Nouakchott, M. Daddah Fadel, sont devenus subitement des aveugles amnésiques qui ont oubliés, si vite que le premier à avoir bénéficié  la générosité de l’homme d’affaire Mauritanien  qu’ils cherchent à abattre sur des futilités, n’est autre que Mohamed Ould Abdel Aziz en personne lors de son putsch illégal en 2008?
L’ingratitude n’a jamais été une recette payante. Pourtant, le régime mauritanien finance des institutions et  ONG fantômes à coût de milliards par an au détriment des populations pour louer des réalisations et progrès chimériques, pourquoi cela ne dérange pas Jemal et le régime qu’il défend ?
Je vous cité les propos  gravissimes de Jemal Mohamed Taleb sur la chaine Africa24 : « Il y’a deux ou trois choses différentes, premier point j’aimerai planter le décore si vous me le permettez.  Moi je n’aime pas beaucoup ces organisations qui viennent sur le continent Africain ;  donner des leçons ; vraiment j’ai horreur de ça. J’en veux absolument à la cour pénale internationale de n’avoir que des africains dans ces prisons. Je trouve ça insupportable. Et puis, je n’aime pas ceux qui traquent les biens dit mal acquis, mais, comme par hasard, c’est toujours contre les africains. Une espèce de sentiment de Négrophobie qui me révolte à titre personnel…… »  
Jemal Mohamed Taleb ose accuser de « Négrophobie » les ONG qui dénoncent les biens mal acquis et les violations des droits de l’homme sur le continent Africain. Voila une chose incroyable. C’est tellement grave et grossier, car, la Mauritanie est le dernier pays  au monde à abolir l’esclavage sous contrainte, les lois que le régime nous exhibe, sont imposées par la communauté internationale sous forme d’une feuille de route et elles ne sont pas appliquées, pourquoi Jemal ne dénonce pas cette Négrophobie également ? Trouve-t-on des esclaves arabo-berbères où blancs en Mauritanie ? Bien sûr que non, les esclaves  sont tous noirs.
Pire encore, entre 1989 et 1992, plus d’un millier de soldats noirs sont exécutés sommaires dans des casernes militaires par le régime de Taya dont Ould Abdel Aziz était l’homme clé de sa sécurité qui a mis en place le BASEP, Cent vingt milles noirs ont été déportés vers le Mali et le Sénégal, sur le seul critère, qu’ils étaient noirs et s’expriment en Poular, pourquoi notre célèbre avocat ne dénonce pas cette Négrophobie ? Le régime de Nouakchott refuse de poursuivre en justice les criminels malgré les larmes des veuves et orphelins au quotidien qui réclament justice, M. Jemal, y’a-t-il pas là aussi,  une Négrophobie où seul l’occidental peut-être  Négrophobe selon vous? Enfin, n’oubliez surtout pas que le régime de Taya que vous dites avoir combattu, l’homme clé de ce régime là, n’état autre que votre actuel champion Ould Abdel Aziz.


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here