Accueil MAURITANIE Mauritanie/Crise post -électorale : une coalition de l’opposition ouverte au dialogue

Mauritanie/Crise post -électorale : une coalition de l’opposition ouverte au dialogue

193
0
PARTAGER

L’opposition mauritanienne semble être bien déterminée à combattre le régime en place. 15 partis de l’opposition rejoignent les 4 candidats de l’élection du 22 juin pour dénoncer ensemble la situation chaotique qui sévit dans le pays depuis l’annonce officielle des résultats du scrutin passé.

La Coalition des partis de l’opposition mauritanienne a annoncé son rejet des résultats de l’élection présidentielle, qualifiant les circonstances dans lesquelles ils avaient été proclamés d’anormales, selon les propos de ses leaders.

C’est en marge d’un point de presse organisé jeudi, 4 juillet au siège du Tawassoul, que l’opposition dans son ensemble à exprimer en présence des 4 candidats, leur disponibilité au dialogue pour sortir le pays de la crise  consécutive.

Les leaders   des partis ont dénoncé la décision du Conseil constitutionnel ayant validé l’élection de Ould Ghazwani à la tête du pays.

Pour eux, cette décision est décevante,  car elle étouffe l’espoir des mauritaniens  qui espérer  voir la rectification des erreurs flagrantes commises par la CENI et qui vont à l’encontre de la volonté de l’électeur mauritanien tel qu’exprimée clairement par son engouement lors de la campagne électorale.

Les quatre candidats de l’opposition qui  s’étaient engagés avant le scrutin à aller ensemble au second tour du 6 juillet, dénoncent un « nouveau coup d’État » des « éternels putschistes ».

 Ils exigent  et persistent la publication  « bureau par bureau » des résultats.

A noter que les partis signataires de cette déclaration sont : AJD/MR, AL Moustaqbel, FPC, MPR, RFD, FRUD, Ar-en-ciel, PCM, PLEJ, Tawassoul, UFP, UNAD, UNDD, DECALEM et SAWAB.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here