Accueil MAURITANIE Mauritanie : Cheikh Saad Bouh Kamara tire sa révérence à l’âge de...

Mauritanie : Cheikh Saad Bouh Kamara tire sa révérence à l’âge de 75 ans

1360
0
PARTAGER

Le grand sociologue mauritanien Cheikh Saad Bouh Kamara est décédé, lundi soir, 30 décembre à  Nouakchott à l’âge de 75 ans, après un combat contre une maladie qui était devenue sa compagnie depuis quelques années.

Docteur en histoire, et professeur en sociologie habilité à l’Université de Nouakchott dès 1988 où il enseignait  l’histoire et l’anthropologie à la faculté des Lettres et Sciences humaines,  Cheikh Saad Bouh Kamara, 75 ans était depuis 1982, consultant international en développement.

Il a notamment été vice-président de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH) et président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) de Mauritanie.

Ce  combattant de la liberté  comme certains l’appellent, emprisonné plusieurs fois, est l’auteur de Afrique : «  espérance », un essai dans lequel il présente les réussites africaines dans de nombreux secteurs du développement durable.

« Dès qu’il s’agit de l’Afrique, les médias mettent l’accent sur les guerres civiles, les attentats, les coups d’État ou les meurtres. Les initiatives qui fonctionnent sont malheureusement tues. J’ai alors décidé de lister toutes les actions positives du continent, tout en restant lucide »

Il a aussi publié  plusieurs articles et une thèse sur le foncier rural en Mauritanie, enjeux sociaux et gouvernance des territoires.

Le professeur Cheikh Saad Bouh Kamara a été  décoré le 31 octobre 2018,  Chevalier de l’Ordre National  de la Légion d’Honneur par l’Ambassadeur de France en mauritanie, M. Robert Moulié, au nom de la République française.

Toute sa vie il dénonçait les maux du continent africain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here