Accueil MAURITANIE Mauritanie: Biram “L’Etat doit régler le problème du passif humanitaire”

Mauritanie: Biram “L’Etat doit régler le problème du passif humanitaire”

737
0
PARTAGER

Le dirigeant de l’IRA et ancien candidat à la présidence, BIram Dah Abeid, a confirmé que sa rencontre avec Ghazouani était une occasion de soulever certaines questions les plus prioritaires, notamment l’octroi de licences à toutes les organisations sérieuses, la création d’un véritable climat politique démocratique et l’indépendance du pouvoir judiciaire.

Dans une interview sur la chaîne de télévision mauritanienne, Biram a déclaré que la traduction de cette normalisation sur le terrain doit impliquer tout le monde dans des postes techniques et administratifs, une politique juste des emplois mettant en priorité la compétence et non la discrimination et l’exclusion l’état.

“Il y a des secteurs qui sont déjà intégrés dans la nouvelle direction du régime, tels que le secteur des médias, tandis que d’importants secteurs continuent à être traiter en dehors de l’escadron, tels que la justice, où les juges de tout le monde refusent d’appliquer les loi”, a-t-il déclaré.

Il a souligné que si l’État est sérieux dans ses nouvelles orientations, il devrait commencer par réformer l’aspect des droits de l’homme, éliminer sérieusement l’esclavage et certaines pratiques honteuses ainsi régler pour une bonne foi le problème du passif humanitaire de manière réelle.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here