Accueil MAURITANIE Mauritanie/Assemblée Nationale : l’application du nouveau règlement, interdisant le français dans l’hémicycle

Mauritanie/Assemblée Nationale : l’application du nouveau règlement, interdisant le français dans l’hémicycle

1042
0
PARTAGER

Désormais la langue du colon est interdite dans l’Assemblée nationale mauritanienne  depuis vendredi, 31 janvier 2020.

En effet, le  règlement intérieur, adopté en juillet 2019,  interdisant aux députés de s’exprimer en français, est dorénavant mis en application.

Seules les langues nationales animeront les débats dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale.

Les députés ne peuvent  s’exprimer qu’en arabe, la langue officielle, ou dans les langues nationales.

En s’adressant aux députés lors des dernières séances de la première session ordinaire de 2019-2020, le président de l’Assemblée nationale, Cheikh Ould Baya s’exprime « si vous parlez aux Mauritaniens, vous avez quatre langues d’expression qui sont prévues dans l’Assemblée. Un discours en français n’a plus de sens ici ».

Ce règlement intérieur, ne fait pas l’unanimité au sein des députés. Certains s’indignent contre cette décision,  une première dans l’histoire.

Pour Ladji Traoré, parlementaire de l’Alliance populaire progressiste, « la langue de travail, que ce soit dans le domaine privé ou public en Mauritanie, reste le français. C’est la langue de communication avec les pays périphériques, avec le monde extérieur. Par conséquent, on ne peut pas dire aux députés : « exprimez-vous dans votre wolof, pular ou soninké ». En réalité, c’est pour faire en sorte que nous ne soyons compris que par nos communautés. “C’est du communautarisme, pas de la politique “, rapporte rfi.fr.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here