Accueil MAURITANIE Mauritanie : à quelques mois des présidentielles, le troisième mandat fait encore...

Mauritanie : à quelques mois des présidentielles, le troisième mandat fait encore les échos

380
0
PARTAGER
troisième mandat

À la veille des présidentielles, 6 mois précisément avant le grand rendez-vous,  le bilan présente beaucoup d’intérêt pour le président Ould Abdel Aziz qui n’arrête pas  de  confirmer   indirectement qu’il veut encore le pouvoir.

En effet, les députés de la majorité ont  organisé pendant le week end  passé une concertation en vue de relancer    la possibilité d’un  3ème mandat pour Mohamed Ould Abdel Aziz tout  en négligeant tout ce que cela pourrait  entraîner comme conséquences  et  répercussions  vis-à-vis de la constitution et sur le pays entier.

Les députés se lancent dans une entreprise anticonstitutionnelle en essayant d’obtenir des signatures afin de modifier les articles verrouillés de la loi fondamentale.

Ils veulent une proposition d’amendements constitutionnels touchant certaines dispositions de la constitution du  20 juillet 1991,  modifiée en  2016, pour permettre  au garant du palais gris de briguer  un troisième mandat.

Face aux  manœuvres des protagonistes du troisième mandat, les mauritaniens hostiles au régime en place ( un groupe des jeunes citoyens, l’opposition) sont réunis  lundi, 14 janvier devant les portes de l’Assemblée Nationale sous un seul slogan pour dire non à  toute modification de la constitution. L’opposition condamne fermement cette violation de la constitution et se dit prête à y faire face par tous les moyens légaux quel qu’en sera le prix à payer.

Mohamed Ould Maouloud et ses co-équipiers  appellent les initiateurs de ce projet à y mettre fin immédiatement avant de porter l’entière responsabilité de toute conséquence préjudiciable à la sécurité, à la stabilité et à l’unité du pays qui pourrait en découler.

A souligner que les présidentielles dont le timing légal est fixé entre avril et juin 2019, présentent déjà des enjeux majeurs dont les conséquences  seront néfastes pour le peuple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here