Accueil MONDE Mali: 134 civils massacrés à Ogossagou

Mali: 134 civils massacrés à Ogossagou

98
0
PARTAGER

Le samedi dernier, le monde, le continent africain a encore vécu un drame incompréhensible. Plus de 134 personnes tuées dans un village du Mali. Consterné est la population du Mali en particulier et l’Afrique en général.

Un drame que les habitants de la localité n’oublieront jamais. La communauté peule a subit un massacre en très grand nombre, énormément de perte humain nous rapporte l’ONU.

Le Mali se fait distinguer non pas par des illustrations positives, mais par une guerre civile, comme le prennent certains. Un décompte odieux nous rapporte un responsable humanitaire malien. Car selon lui, il a fallu soulever des corps sans tête, des membres de corps éparpillés partout, des corps jetés dans des puis et le plus horrible ce sont les corps calcinés.

Il rapporte aussi, << Ils n’ont épargné personnes, ils ont tout brûlé avec de l’essence et tué tout ce qui bougeait encore avec des armes militaires>> faisant allusion aux dogons comme on les appellent. Provoquant ainsi 134 morts et une cinquantaine de blessées selon l’ONU.

Selon une association connu sous le nom de l’association de défense des peuls “tabital Pulagü”, la majorité des personnes qui ont été massacrés sont essentiellement composées de femmes et d’enfants. Un crime horrible décrit la plus part des gouvernements et médias dans le monde. Dans ce village composait de peule, dont la majorité était ceux qui avait fuis d’autres affrontements communautaires en 2018, qui avaient fait 500 morts d’après l’ONU.

Par ailleurs des sanctions ont été prise par le président et son gouvernement. C’est le chef d’État major général de l’armée, Mbamba Moussa Keita et le chef d’État major de l’armée de terre, Abdrahamane Baby qui en font les frais. Ils ont été limogé et remplacé respectivement par le général Abdoulaye Coulibaly et le colonel major Keba Sangaré. Cela s’est passé lors du conseil ministériel extraordinaire.

Le président malien a tenu un discours pour apaiser la tension et affirme qu’il prendra les mesures qu’ils faut.<< Il condamne avec la dernière rigueur cet acte odieux et exprime sa compassion aux familles des victimes innocentes>> et aussi << réitère sa détermination à mettre tout en œuvre pour traquer les auteurs de cette barbarie d’un autre âge et de les punir, conformément aux lois en vigueur>>.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here