Accueil SENEGAL L’Islam, les Sénégalais et leurs personnalités publiques

L’Islam, les Sénégalais et leurs personnalités publiques

52
0
PARTAGER

Bon nombre des autorités civiles, des leaders d’opinion ou des politiques du sénégal sont à l’image de leurs compatriotes, très connus pour leur religiosité, par contre le niveau de connaissance coranique d’un maillon non négligeable parmi ceux-ci délie les langues au sein de l’opinion locale.

Monsieur Mounir Sarr est un dirigeant de mosquée dans un quartier populaire près de Grand Yoff : « force est de convenir qu’elles sont nombreuses des personnalités publiques avec de fortes responsabilités étatique ou sociétale dans le niveau de connaissance coranique illimité notre religion en scène des vertus sans lesquelles point de progrès », à souligné l’imam.

Tes propos que notre interlocuteur justifie par des passages du Livre Saint le coran : « un minimum de connaissances coranique est indispensable pour un dirigeant un leader d’opinion ou encore pour quelqu’un qui aspire à servir la nation du sommet à la base. Allah soubhana wa ta’ala avant de dire à Mohamed PSL de faire ses prières et le jeûne IL lui a d’abord recommandé d’abord d’acquérir la connaissance coranique », a-t-il rapporté.

Des éclairages également partagé par Mbaye Niang , un infidèle musulman que nous avons croisé à l’esplanade d’une mosquée : « beaucoup de passages de sourates du Coran met en exergue la nécessité pour des références pour les références de la société d’apprendre à lire et à comprendre le Coran pour un accomplissement efficient de la mission qui leur est assignée », nous informe-t-il.

Beaucoup de chef de partis politiques sénégalais ou des leaders d’opinion s’ils ne sont pas encore des chefs coutumiers évoquent volontiers et maladroitement des versets coraniques en direct à la télé ou à la radio, pour manifester leur appartenance à l’une des principales confréries musulmanes du pays, ce qui fait interroger régulièrement des dirigeants de mosquée et des citoyens ordinaires sur le le niveau de connaissance religieuse de leurs actuels et potentiels futurs dirigeants.

Toutes les doctrines confessionnelles anciennes la droiture et des disposition à caractère législatif pour ce qui est de l’islam l’accent est mis sur l’harmonisation et l’unicité envers Allah.

PARTAGER
Article précédent1er janvier 2019 – Balla Gaye 2 vs Modou Lô, un combat qui coûte 300 millions F CFA
Article suivantRencontre de Biram et la présidente de la CNCDH de France
Ibrahima Diallo est un jeune Guinéen passionné de littérature, exilé au Sénégal où il a décroché sa licence en journalisme et communication, il continue sa mise en situation dans une Radio communautaire dans la capitale sénégalaise où il excelle depuis deux ans avec des sujets de société qui s'offrent admirablement à lui. Jeune auteur, la presse écrite est juste une vie de tous les jours pour lui, et SENALIOUNE comme une compagne au quotidien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here