Accueil SENEGAL L’immunité parlementaire de Khalifa Sall « levée » par l’Assemblée nationale

L’immunité parlementaire de Khalifa Sall « levée » par l’Assemblée nationale

674
0
PARTAGER

Senenews–Il aura fallu attendre jusqu’après 23 heures ce samedi 25 novembre 2017 pour voir le verdict tombé. Khalifa Ababacar Sall ne bénéficiera pas de son immunité parlementaire, l’Assemblée nationale a voté pour la levée de celle-ci.

Depuis plus de deux heures, des députés ont contesté le rapport de la commission ad hoc chargée d’étudier la requête du procureur qui, saisissant l’Assemblée nationale, a demandé la levée de l’immunité parlementaire du député-maire Khalifa Sall.

Enfermé à Rebeuss pour l’affaire dite de la caisse d’avance, Khalifa Sall ne bénéficiera donc pas de l’immunité parlementaire qui l’épargnait d’un possible jugement. Ces proches collaborateurs crient à l’injustice au moment où la mouvance présidentielle se réjouit de la décision finalement retenue.
M. Guirassy de s’indigner de la situation avançant que « c’est une injustice » au moment où son pair député, Abdoulaye Wilane, lui, pense que la « levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall ne signifie pas qu’il est coupable mais fraie le chemin vers le juge ».

Son immunité parlementaire levée, Khalifa Sall à la merci de Rebeuss ?

125 voix contre 25 auront suffi pour que l’immunité parlementaire, dont bénéficiait Khalifa Ababacar Sall, soit levée par l’Assemblée nationale ce samedi, tard dans la nuit. Des querelles auront entouré ce vote mais le verdict sonne comme une bien mauvaise nouvelle pour les souteneurs de l’édile de la capitale sénégalaise.

En prison depuis le mois de mars pour détournements de deniers publics et association de malfaiteurs,  le député-maire est en effet « livré » pour un jugement qui pourrait allonger son passage à Rebeuss.

Ses défenseurs, sachant ceci, veulent en effet porter le combat au niveau du Conseil constitutionnel. Cheikh Bamba Dièye, Madické Niang, Déthié Fall, pour n’en citer que ceux-là, comptent tout faire pour que Khalifa Sall ne connaisse pas une telle fin. Il faut dire que si cela arrivait à être fait, le maire de Dakar serait « mort » politiquement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here