Accueil MAURITANIE Les pénibles délestages plombent les affaires en Mauritanie

Les pénibles délestages plombent les affaires en Mauritanie

361
0
PARTAGER

Certaines  grandes villes  du pays  et même la capitale sont confrontées à de récurrentes coupures d’eau et d’électricité depuis plusieurs semaines.

En effet,  les populations des villes de Nouakchott, Nouadhibou et Rosso  ne semblent désormais avoir droit à l’eau et à l’électricité que de manière intermittente.

Les robinets ne fonctionnent plus au réveil ou ne lâchent que de rares gouttelettes d’eau, le flux ne reprenant que périodiquement.

Des interruptions récurrentes qui plombent les affaires et exaspèrent la majorité des populations.

Du côté de l’électricité, les délestages font rage et causent des torts énormes aux familles. Beaucoup d’entre elles, au vu de la fréquence des coupures et de leur caractère irrégulier et soudain, se sont désolées de voir que leurs matériels électroniques et électroménagers sont bousillés.

Des délestages  qui durent avec des effets néfastes pour le confort du citoyen et  pour les affaires du pays.

Les coupures persistantes de l’électricité à Nouadhibou (nord-ouest) menacent depuis quelques jours la conservation des quantités de poissons stockées et destinées à la commercialisation.

Ces délestages répétés ont conduit à la hausse des prix de la glace, utilisée notamment dans la conservation des poissons à bord des pirogues.

D’importantes pertes enregistrées chez les commerçants et les marchands de poissons.

A Rosso  le constat est le même. Une coupure prolongée d’électricité depuis, samedi 17 aout endommage le principal marché de poisson.

La frustration chez les propriétaires des usines frigorifiques et leurs clients est observée en cette période de forte chaleur.

A  Nouakchott  jour comme de nuit, la capitale  est perturbée  ces temps-ci, par des coupures intempestives du courant électrique.

Les populations de Nouakchott sont confrontées à des coupures  d’électricité  pour plus de deux heures de temps d’affilée, chaque jour.

Avec un thermomètre qui affiche ces derniers jours une température au-delà de 40 degrés, les populations de Nouakchott endurent aussi des délestages devenus presque quotidiens dans tous les quartiers de la ville.

Avec tous les efforts fournis et l’excédent en électricité dont parlent toujours haut et fort les autorités, une forte pression en énergie s’exerce toujours  sur le réseau électrique.

La Somelec semble dépassée, malgré les centrales thermiques, solaires et éoliennes ainsi que la mise en service d’un centre de dispatching censé être un outil d’exploitation moderne pour la

maîtrise de l’exploitation ainsi que l’amélioration sensible de la qualité et de la continuité du service d’électricité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here