Accueil MAURITANIE Les événements du Sénégal donnent raison à Ghazouani (Editorial)

Les événements du Sénégal donnent raison à Ghazouani (Editorial)

715
0
PARTAGER
Les événements du Sénégal donnent raison à Ghazouani (Editorial)

Il ne fait aucun doute que les événements dangereux qui se déroulent actuellement au Sénégal font partie de la lutte acharnée entre l’opposition extrémiste et le régime au pouvoir, même si elle a été exploitée par des mains cachées essayant de propager l’insurrection du Mali voisin dans un pays connu pour sa stabilité politique depuis son indépendance.

Les répercussions désastreuses de l’épidémie de Coronavirus sur l’économie sénégalaise se sont ajoutées à l’explosion démographique de la population sénégalaise et au phénomène croissant du chômage des jeunes, qui a été exploité par certains partis d’opposition qui tentent de déstabiliser la sécurité intérieure et de renverser le régime élu par un soulèvement populaire généralisé qui a jusqu’à présent porté atteinte à de nombreux intérêts étrangers dans la capitale, Dakar.

Il a également porté atteinte à la réputation d’un pays qui a conservé le record africain de stabilité politique, car il n’a jamais connu aucun coup d’État militaire depuis son indépendance.

Il reste que le régime au pouvoir au Sénégal n’a pas compris comment sortir de l’impasse dans laquelle il est poussé par des partis étrangers et une opposition interne qui se soucie pas de gagner le pouvoir, même sur le crâne des Sénégalais. 

La crise économique et sociale, en plus de la carte géostratégique régionale marquée par l’exacerbation de la rhétorique salafiste, a dû obliger le régime de Dakar à user de raison et de sagesse pour éviter le pire, ce qui ne peut se faire que par le dialogue avec toutes les parties. et leur participation aux décisions et aux emplois.

Le président mauritanien Mohamed Cheikh Ould Ghazouani a compris, devant d’autres présidents de la région, et contrairement aux orientations de certains de ses partisans, que la situation actuelle caractérisée par les répercussions économiques de la pandémie du Coronavirus, la crise du chômage, et la propagation de idées étroites et destructrices (religieuses et factionnelles), avec la présence d’une opposition qui a vécu l’amertume de l’exclusion pendant des décennies. Tout ceci nécessite la participation des acteurs de toutes les directions, Ghazouani consulte en créant une atmosphère de calme et d’harmonie afin que le pays sort des vagues de crises meurtrières.

Aujourd’hui, les événements au Sénégal viennent confirmer que la vérité, d’accord, est avec le président mauritanien, et que ceux qui ont essayé d’exclure les parties généralement de l’équation politique et des droits de l’homme n’étaient pas sages par leur tentative de traîner le système dans la tension et l’aggravation.

Agence nationale de presse wakaalatou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here