Accueil ETATS-UNIE Les États-Unis franchissent les 20 millions cas de Covid-19

Les États-Unis franchissent les 20 millions cas de Covid-19

405
0
PARTAGER
Etats-Unis: 30 000 volontaires pour tester les vaccins COVID-19

Plus de 20 millions de cas de Covid-19 recensés aux États-Unis, retards dans les campagnes de vaccination dans de nombreux pays: 2021 a commencé sous de mauvais auspices, refroidissant les espoirs d’embellie en cette nouvelle année.

La flambée de l’épidémie ne donne aucun signe de ralentissement aux États-Unis, le pays le plus endeuillé du monde avec plus de 347 500 morts du virus. Il avait atteint la barre des 10 millions de cas détectés le 9 novembre, et le rythme des nouvelles infections s’est emballé depuis.

Ce spectaculaire rebond de l’épidémie depuis l’automne a été aggravé par les déplacements de millions d’Américains pour la grande fête familiale de Thanksgiving fin novembre et les réjouissances de fin d’année, malgré les nombreux appels des autorités à rester chez soi.

Les espoirs d’une éradication de la maladie nourris par l’arrivée des vaccins ont de leur côté été refroidis par la lenteur de la campagne de vaccination américaine, plombée par des difficultés logistiques et des hôpitaux débordés.

Seuls 2,8 millions d’Américains avaient reçu vendredi la première dose de leur vaccin contre le Covid-19, loin de l’objectif affiché par l’administration Trump de 20 millions de personnes vaccinées à ce jour.

“Je suis plus optimiste que jamais (…) nous avons les équipes les plus efficaces au monde”, a déclaré Joe Biden le démocrate qui prendra ses fonctions le 20 janvier. 

“Nous avons maintenant des vaccins disponibles et ils vont marcher. Nous devons juste trouver une façon de les distribuer plus rapidement”, a-t-il ajouté.

Pour l’instant, deux vaccins (Pfizer/BioNTech et Moderna) sont autorisés aux États-Unis, mais un troisième développé par le géant américain Johnson & Johnson devrait demander une autorisation de commercialisation fin janvier ou début février. 

Ce nouveau vaccin est très attendu, car il ne nécessite qu’une seule injection contrairement à ceux approuvés jusqu’ici.

avec afp

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here