Accueil MAURITANIE Les élections en Mauritanie : un nombre très élevé des bulletins nuls

Les élections en Mauritanie : un nombre très élevé des bulletins nuls

255
0
PARTAGER
election en mauritanie

Le samedi, 01 septembre 2018, se sont tenues les élections municipales, législatives et régionales en Mauritanie. Les bureaux de vote ont été ouvert à partir de 8h00 TU, sur l’ensemble du territoire national et notamment à Nouakchott. L’affluence était faible durant les premières heures de la matinée dans certains bureaux. Les électeurs se sont déplacés, cependant en grand nombre, un peu plus tard, à partir de 12 TU, notamment dans la capitale ; Nouakchott.

Toutefois, les élections sont fortement marquées par des bulletins nuls, qui amènent à relativiser une abstention ou un manque de sensibilisation des électeurs qui a certainement accentué le nombre élevé des nuls.
En effet les résultats provisoires totalisent plusieurs bulletins nuls qui résultent de plusieurs paramètres notamment la lenteur des opérations de vote, une organisation matérielle du scrutin non maitrisée, les procédures de sensiblement du vote non améliorées.

En outre, les activités de sensibilisation des électeurs sur l’enjeu des élections et sur les modalités pratiques du vote sont restées insuffisantes durant tout le processus.
Ainsi, l’administration, la CENI, les partis politiques et les bailleurs de fonds se partagent la responsabilité d’un tel déficit qui a été relevé sur toute l’étendue du territoire national.

Le scrutin était très complexe pour les électeurs, une fois dans l’isoloir, du fait de multiplicité des bulletins de vote.

Ces élections devraient par ailleurs, permettre, aux citoyens mauritaniens de choisir, en toute conscience, des candidats auxquels ils veulent confier le pouvoir local.

Malheureusement, force est de constater que cette aspiration est sur le point de s’éteindre à nouveau sur l’autel de l’incompétence notoire de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et de l’irresponsabilité d’un État qui foule au pied des lois. Comme en témoignent les irrégularités constatées durant ces élections qui poussent aujourd’hui certains à demander l’annulation des résultats dans plusieurs bureaux de vote : Votes multiples dans plusieurs bureaux de vote, l’annulations abusives ou vol de Procès-verbaux (PV) de plusieurs bureaux de vote afin d’augmenter drastiquement et arbitrairement les suffrages en faveur du parti au pouvoir.

A noter, qu’au total, 1 ,4 millions de mauritaniens étaient appelés aux urnes pour élire leurs représentants au parlement, aux conseils régionaux et conseils municipaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here