Accueil Politique Les députés de l’opposition exigent l’audit de Moustapha Niasse

Les députés de l’opposition exigent l’audit de Moustapha Niasse

146
0
PARTAGER
depute opposition senegal

Les députés de l’opposition faisant partie du groupe parlementaires Liberté et Démocratie se sont réunis cet après-midi du jeudi 22 novembre pour se prononcer sur la situation à l’Assemblée nationale. Celle-ci, selon eux, ne se conforme pas à la première règle à laquelle elle est tenue à savoir la transparence. Car, ont-ils dénoncé, la deuxième institution du Sénégal est gérée dans une opacité totale à laquelle il faut mettre fin en exigeant la reddition des comptes.

Il est temps que Moustapha Niasse rende compte sur sa gestion de l’Assemblée nationale. C’est le cri de guerre lancé par les députés de l’opposition réunis sous la bannière du groupe parlementaire Liberté et Démocratie. A la permanence de Bokk Gis Gis où ils se sont donné rendez-vous, Cheikh Mbacké Bara Doli, Mamadou Diop Decroix, Toussaint Manga, Cheikh Bamba Dièye entre autres, ont tracé les grandes lignes du nouveau front qu’ils comptent ouvrir. Et cette fois-ci, ce sera au sein même de l’Assemblée nationale.

De l’avis du Secrétaire général de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (Ujtl), le président Moustapha Niasse gère cette institution comme si c’était son patrimoine en violant systématiquement son règlement intérieur, dans le seul but de contenter le Président Macky Sall.

Hors de lui, Toussaint Manga se demande : «comment dans un état sérieux, le budget de l’Assemblée nationale reste méconnu ?» Avant d’’ajouter : «Nous passons 60 jours à discuter des budgets des instituions et une seule refuse de se soumettre c’est l’Assemblée nationale. Personne ne peut dire comment l’argent est dépensé.»

Cet avis est partagé par le leader d’And Jeff. Car indique Mamadou Diop Decroix, le désir d’entretenir cette opacité a atteint un tel degré que la Commission Comptabilité et Contrôle de l’hémicycle ne s’est jamais réunie alors que sa tâche est justement de contrôler l’utilisation de l’argent de l’Assemblée nationale.

Cependant, relèvent-ils à l’unanimité, cette manière de faire va prendre fin puisqu’ils sont déterminés à mener le combat jusqu’à obtenir gain de cause.

«Le budget de l’Assemblée n’appartient ni à Moustapha Niasse ni à Macky Sall. C’est un problème que nous avons décidé de prendre à bras le corps pour imposer à Moustapha Niasse de nous dire où va l’argent», a conclu M. Manga.

pressafrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here