Accueil SENEGAL Les allocataires de l’I.P.R.E.S toucheront leurs Avances Tabaski mais des travailleurs risquent...

Les allocataires de l’I.P.R.E.S toucheront leurs Avances Tabaski mais des travailleurs risquent de ne pas trouver la paire de cornes pour la maisonnée

82
0
PARTAGER

Des travailleurs peinent à entrer dans leur fonds, ils risquent de fêter la fête du mouton sans leurs Avances Tabaski. Des chefs d’entreprises évoquent des difficultés de trésorerie qui seraient à l’origine selon eux liés au versement de ces allocations.

Ils sont nombreux des travailleurs qui réclament leur prime de motivation et leurs Avances Tabaski. C’est le cas des orthophonistes et techniciens du centre Talibou Dabo. 

Sous le couvert de l’anonymat cet ouvrier qui doit passer la Tabaski avec les siens au village se retrouve dans une situation déplorable.

« Ce que je sais est qu’on doit me verser mon argent, est-ce qu’on va me verser maintenant, est-ce que je suis obligé d’attendre, ça je ne le sais pas. Le directeur a voyagé et le secrétariat n’est pas en mesure de faire quoi que ce soit. C’est pas sérieux », soutient-il l’air frustré.

Cette question est d’une sensibilité qu’elle mérite les explications de dirigeants de mosquée. Maître Mounir Sarr est marabout à Grand Yoff. Il estime que les travailleurs sont dans leur droit il tranche :

« Que ce soit un prélèvement de son salaire, une prime de bonne motivation ou encore une simple allocation quelle qu’elle soit, une telle chose ne souffre d’aucun souci de manque de licéité.»

Beaucoup de services évoquent des difficultés de trésorerie qui empêcheraient à certains chefs d’entreprises de faire face à ce qui est devenu aujourd’hui pour eux une obligation légale.

Des arguments balayés d’un revers de la main par certains travailleurs non recrutés qui souffrent pourtant toute l’année de leur statut actuel d’éternels contractuels.

« Le directeur se permet d’aller à la Mecque avec l’argent de la boîte alors qu’il a du mal à donner à une dizaine de contractuels des allocations de 50.000 convenues comme Avances Tabaski par tous les services Étatiques, Privés et même Communautaires du Sénégal», fulmine cet orthopédiste du centre médico-social Talibou Dabo sous le couvert de l’anonymat.

Ces difficultés liées au versement des avances Tabaski concerneraient les allocataires de la première institution de prévoyance retraite du Sénégal si des mesures d’anticipation n’avaient pas été opérées en ce sens sitôt.

À cet effet le président du Conseil d’administration de l’Institution se réjouissait  « d’informer aux retraités de la décision prise par les dirigeants de l’I.P.R.E.S. de revaloriser les pensions des anciens travailleurs ( les retraités ) et les Avances Tabaski » lors d’une rencontre d’échange entre le Conseil d’administration de l’Ipres et les retraités.

Le Directeur Général Mamadou SY MBENGUE de l’I.P.RE.S. informait également ses allocataires que les avances de Tabaski 2018 seront incluses dans les pensions de  l’échéance du mois de septembre 2018 dont le paiement est exceptionnellement avancé au 6 août 2018.

Wait And see

>> À lire aussi Entretien avec Mamadou Lamine Niang sur les 72 heures de And Gueusseum face à l’Etat du Sénégal

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here