Accueil Economie Le Sénégal se lance dans l’énergie éolienne

Le Sénégal se lance dans l’énergie éolienne

528
0
PARTAGER
energie eolienne senegal

Situé à Taïba N’Diaye, une commune sénégalaise à environ 70 km au nord de Dakar, il s’agit du premier parc éolien d’utilité publique ouest-africain dont les travaux ont débuté le 6 décembre dernier. D’une puissance de 158,7 Méga Watts (MW), il devrait permettre de fournir de l’électricité à 2 millions de sénégalais.

Le Parc Eolien Taiba N’Diaye, d’une puissance de 158,7 MW, positionne le Sénégal comme un pionnier de l’énergie propre, fiable et à prix concurrentiel pouvant être livrée rapidement au réseau national.

Le projet combine la fourniture d’électricité à 2 millions de Sénégalais avec un impact socio-économique local important tout au long de la vie du projet
Le Sénégal a l’opportunité de devenir un pionnier de l’énergie propre à suivre par les autres communautés africaines, selon les délégués réunis aujourd’hui pour une cérémonie révolutionnaire marquant le début de la construction du premier parc éolien à grande échelle d’Afrique de l’Ouest.

Une fois achevé en 2020, le Parc Eolien Taiba N’Diaye (PETN) fournira 158,7 MW d’énergie éolienne propre et renouvelable à plus de 2 millions de personnes au Sénégal. Il constitue un élément essentiel du bouquet énergétique de Senelec et du « Plan Sénégal émergent » du gouvernement. Le projet est l’un des nombreux projets en cours de construction en Afrique par la société de production d’énergie renouvelable, Lekela.

Plusieurs parties prenantes ont pris la parole devant un public de plusieurs centaines de personnes qui, collectivement, ont contribué à transformer le parc éolien de l’idée en réalité. Senelec et le maire de Taiba, des services publics d’énergie, ont prononcé des discours sur le projet et son importance pour le pays et ses citoyens. Les fondateurs du projet, Bruno Vigneron et Jeannot Schlernitzauer ; Chris Antonopoulos, PDG de Lekela, et Massaer Cisse, directeur général de Lekela Sénégal.

Le parc éolien de 46 turbines utilisant des turbines Vestas devrait être pleinement opérationnel dans moins de deux ans et fournir plus de 450 000 MWh d’énergie par an. Cela représente une augmentation d’environ 15% de la capacité de production du Sénégal.

ausenegal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here