Home SENEGAL le Sénégal «pionnier de la transparence» 1er en Afrique selon norme ITIE

le Sénégal «pionnier de la transparence» 1er en Afrique selon norme ITIE

20
0
SHARE
senegal pionier de la transparence

Le Sénégal a franchi un pas énorme dans la mise en œuvre de la norme ITIE. C’est ce qui lui a fait obtenir une validation par le Conseil d’administration international de l’ITIE avec un niveau de «progrès satisfaisants».

Sur les 51 pays à avoir atteint le niveau de «progrès satisfaisants», le Sénégal est 4e dans le monde et 1e en Afrique, a révélé le représentant du Secrétaire international de l’ITIE.

Face à la presse mercredi, en compagnie du président du Comité national ITIE, Mankeur Ndiaye, Dylan Gerald s’est félicité de la responsabilité dont ont  fait preuve les autorités sénégalaises pour se conformer aux recommandations de l’ITIE. Ce qui lui fait dire que : «le Sénégal est un pionnier dans la mise en œuvre des normes».

Et ajoute-t-il, ces avancements ne sont que l’aune d’un chantier plus vaste : «c’est une très importante étape dans un voyage plus long vers la transparence et la redevabilité dans un secteur qui est très important».

Satisfait de cette position du Sénégal, Mankeur Ndiaye a rappelé les efforts fournis pour accéder à ce résultat : «Le Conseil d’Administration présente également le Sénégal comme «un cas dynamique et créatif de mise en œuvre de l’ITIE, avec un Groupe multipartite diligent, innovant et actif qui engage des discussions stratégiques, articulant l’ITIE aux priorités nationales du secteur extractif, tout en participant aux détails techniques du rapportage. Le succès du Sénégal dans son utilisation de l’ITIE comme instrument de réforme repose sur la forte participation des trois principaux collèges».

Puis, poursuit-il, «Ce résultat positif traduit l’engagement sans faille du Gouvernement du Sénégal, des organisations de la société civile et des entreprises minières, pétrolières et gazières en activité dans notre pays, à œuvrer dans le sens d’une plus grande transparence et une gestion responsable des ressources minières, pétrolières et gazières».

Le niveau «progrès satisfaisants» est le plus important d’une liste à 4  niveaux. En effet, on note dans la classification, d’abord le niveau le plus bas «aucun progrès», suivi de «progrès inadéquats», «progrès significatifs» et enfin «progrès satisfaisants».

Cependant, l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise ne veut pas que le Sénégal dorme sur ses lauriers. Car, martèle-t-il, il reste du chemin à faire d’autant plus que la prochaine évaluation interviendra dans 3 ans et le Sénégal doit faire tout pour se maintenir au moins à son niveau actuel.

pressafrik

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here