Accueil MAURITANIE Le Sahara perd le soutien de la Mauritanie

Le Sahara perd le soutien de la Mauritanie

5299
0
PARTAGER
brahim ghali

Les dirigeants corrompus du Sahara, continuent à subir d’importants revers, perdant davantage des alliés régional et international. Il semble qu’ils aient été abandonnés par le nouveau régime mauritanien.

Les premiers signes de fissure dans les relations avec Nouakchott sont apparus au cours de la campagne présidentielle qui a conduit à la victoire de Mohamed Ould Ghazouani.  

Bien que le président sortant Mohamed Ould Abdel Aziz ait invité le chef du Polisario à assister à l’investiture de ce dernier. Le nouveau président mauritanien lui a réservé un accueil glacial. Brahim Ghali a même prolongé son séjour à Nouakchott en espérant être reçu par Ghazouani, mais en vain.

Au cours de la campagne électorale, Ould Ghazouani, a implicitement montré ses couleurs au Sahara lorsqu’il a dit à ses partisans que s’il était élu président, il «n’accorderait pas la nationalité mauritanienne aux Sahraouis vivant à Tindouf ou ailleurs».  

Il a même qualifié de “trahison” la naturalisation des Sahraouis des camps de Tindouf, dans le sud de l’Algérie.   Pour sa part, son prédécesseur, Mohamed Ould Abdel Aziz, avait déclaré que “les États-Unis et l’Europe ne veulent pas d’un Etat placé entre le Maroc et la Mauritanie”.  

Le Maroc est le seul pays de la région avec lequel la Mauritanie entretient de solides relations commerciales. Chaque jour, des dizaines de camions chargés de marchandises traversent le poste frontière marocain de Guergarate, à destination de la Mauritanie et d’autres pays d’Afrique de l’Ouest.  

Par ailleurs, le souverain marocain a été l’un des premiers chefs d’État à féliciter le nouveau président pour sa victoire, exprimant “sa ferme détermination à travailler avec Ould Ghazouani pour donner une impulsion forte aux relations de coopération fructueuses entre le Maroc et la Mauritanie”.  

Dans son message de félicitations, le monarque s’est également engagé à mieux optimiser les opportunités et les potentiels des deux pays et à servir leurs intérêts communs.

Source: Northafricapost

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here