Accueil Economie Le post frontalier Mauritanie Algérie s’enlise déjà dans les sables du...

Le post frontalier Mauritanie Algérie s’enlise déjà dans les sables du Sahara

354
0
PARTAGER

Mauritanie Algérie,

Le trafic routier du passage frontière Tindouf/Zouerate s’est arrêté lundi, 12 novembre, quelques mois seulement après l’ouverture officielle du premier poste frontalier entre la Mauritanie et l’Algérie.

En effet, trois mois après son inauguration en grande pompe, le poste frontalier peine à réaliser ses objectifs à savoir inonder le marché mauritanien en produits made in Algéria.

Les transporteurs algériens bloquent le passage Tindouf-Zouerate pour protester contre la cherté du prix du carburant en Mauritanie estimé à 190 dinars le litre (environ, 1,42 euros) contre seulement 0,17 euros en Algérie. Apprend-on mercredi 14 novembre des sources de Lemag.ma (Maroc).

Selon le site d’information, les revendicateurs ont adressé une lettre à leur ministère de tutelle (ministère du commerce) pour demander à ce que les prix soient harmonisés dans cette zone.

Une requête qui a été rejeté par les autorités algériennes, craignant que cela puisse profiter aux trafiquants de cette localité, très prisés par des mouvements djihadistes.

De son côté la Mauritanie n’a pas été favorable à la demande de réduction des prix du carburants dans ses stations.

Outre le facteur du coût des carburants, les exportateurs se plaignent également un déficit d’infrastructures routières menant vers la partie sud de l’Algérie. De mauvaises conditions sur la route d’une piste longue de 1.700 kilomètres se manifestent.

A souligner que les produits transportés sont majoritairement les produits agricoles tels que les pommes de terre, les tomates, les dattes et agroalimentaires (fruits, légumes, pâtes, couscous, produits laitiers) ainsi que des médicaments et les produits de nettoyage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here