Accueil MAURITANIE Le peuple africain et leurs dirigeants peuvent mieux faire par Kalidou Gueye

Le peuple africain et leurs dirigeants peuvent mieux faire par Kalidou Gueye

742
0
PARTAGER
APARTHEID Mauritanien au moment du COVID19

Afrique mon Afrique, Afrique des fiers guerriers dans les savanes ancestrales,

Afrique que chante ma grand-mère Au bord de son fleuve lointain… A travers cette récitation (hymne d’Afrique) de David DIOP, j’appelle mes frères africains et panafricains (activistes ou lanceur d’alerte) à se ressaisir et de croire en eux. On ne peut pas accepter tout le temps de se victimiser et de continuer à croire que les occidentaux sont les coupables de nos malheurs et de notre sous développement.

Le malheur de l’Afrique c’est les peuples africains et leurs dirigeants, la jeunesse ne croit plus à l’élite et l’élite ne mérite plus confiance et respect. Depuis les indépendances (60 ans après) l’Afrique stagne et qui n’avance pas recule. Donc nous reculons.

Le malheur de l’Afrique c’est les peuples africains et leurs dirigeants

Depuis quelques semaines des jeunes soient disant leaders et panafricains font des sorties ridicules et inacceptables pour des Hommes doués de raisons sur un soit disant vaccin qu’on devait tester en Afrique. Ils sont allés jusqu’à dire que ces vaccins viennent en Afrique pour diminuer les populations africaines.

Il faut savoir que ces tests cliniques se font partout dans le monde et dans les règles de l’art. De la naissance à l’adolescence, combien de vaccins faisons-nous ? Pourquoi ne considérons nous pas que ce sont des tests sur des sujets africains car aucun de ces vaccins ne sont crées par des africains. Je ne suis pas la pour être l’avocat du diable mais pour éveiller des consciences. 

Chers panafricains et activistes on a d’autres chats à fouetter, l’énergie qu’on a pour accuser les blancs de vouloir nous exterminer, utilisons le pour combattre le racisme ou l’apartheid que vivent les noirs en Mauritanie, ou le massacre des dogons sur les peuls au Mali ou Boko haram et les terroristes qui tuent et violent nos frères et sœurs partout en Afrique.

C’est ca les priorités en Afrique, et ne venez pas nous dire que ce sont encore les blancs qui financent les terroristes. Utilisons cette énergie pour fédérer nos états et ouvrir les frontières pour faciliter les aller et venir. Utilisons cette énergie pour créer des organisations inter états plus crédibles et plus solides que nos organisations sous régionales dirigées par des traitres africains. 

Mon Dieu, frères africains réfléchissons un peu et arrêtons d’être toujours ridicule aux yeux des blancs (occidentaux) et croyons en nous même. Si vraiment leur objectif c’était de nous éliminer, ils ont mille et une façon de le faire. Militairement en une journée ils peuvent nous réduire en poussière, Économiquement s’ils arrêtaient de nous financer nous serions en guerres civiles interminables, Médicalement s’ils arrêtaient de nous prodiguer des vaccins et médicaments nous serions tous morts de la grippe je ne parle même pas du cancer, du paludisme, d’Ébola …. 

Avec tout le potentiel dont nous disposons (population jeune, terre arable, pluie et fleuve, richesses naturelles, professeurs éminents, Docteurs, scientifiques…), si nous n’arrivons toujours pas à être indépendants et autonome sur tous les domaines, nous devons faire notre autocritique et arrêter d’accuser les autres. 

Développement ne rime pas avec Impunité, Injustice, Racisme, Discrimination, Blanchiment, Guerre civile, Dictature, Oligarchie, Anarchie, Indiscipline, tels sont les maux qui gangrènent l’Afrique.

Nos chefs d’États au lieu de penser au développement de nos pays mais pensent qu’a leur réélection, après réélection, ils pensent au tripatouillage de la constitution pour chercher un troisième et quatrième mandat la ou nos populations crèvent de faim et la jeunesse qui meurt dans les océans pour l’Eldorado avec la complicité de nos chefs d’états.

Nos dirigeants ne se sont jamais souciés de la santé de leur concitoyen et cela ne les a jamais intéressés, car même avec une grippe ils se soignent en Europe ou Amérique la ou leur population meurt dans des hôpitaux sans personnel et avec un plateau médical qui reste à désirer.

Aujourd’hui avec le CORONAVIRUS qui ne distingue pas le riche du pauvre, le président du paysan, le blanc du noir, l’urbain du rural ; et avec les fermetures de toutes les frontières (terrestres, aériennes et maritimes) ils comprennent maintenant qu’ils sont plus en danger que leur population qui sont nées dans ce danger, alors ils décident de sortir des milliards pour le plateau médical et le  personnel.

Maintenant nous allons guérir ensemble ou périr ensemble. Ils l’ont compris c’est pour cette raison qu’ils font semblant d’entendre les cris des populations, or que le danger des révoltes populaires est entrain de les guetter ce qui veut dire que leur pouvoir est menacé. 

Nous devons comprendre que nos politiciens sont tous les mêmes, ils se soucis de leur peuple dans l’opposition et une fois au pouvoir ils ne soucient qu’a remplir leur compte off-shore et dans les paradis fiscaux. Donc il est temps pour nous jeunesse de penser à une autre façon de faire la politique et d’élire des hommes et des femmes intègrent.

Afrique Mon Afrique, Afrique Ton Afrique, Cet arbre là-bas Splendidement seul au milieu des fleurs Blanches et fanées, c’est l’Afrique Notre Afrique.

Oui pour les États Unis d’Afrique.

Kalidou Gueye

Lanceur d’alerte

Kgueye2013@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here