Home MONDE L’Afrique n’échappe pas au recul de la démocratie que connait la planète...

L’Afrique n’échappe pas au recul de la démocratie que connait la planète en ce moment

20
0
SHARE
la democratie en afrique

(Ecofin Hebdo) – Dans la dixième édition de son rapport sur l’indice de la démocratie dans le monde, The Economist Intelligent Unit fournit un aperçu de l’état de la démocratie dans le monde en 2017. Il constate que les libertés civiles et le fonctionnement de l’Etat ont encore baissé en Afrique subsaharienne.

En effet, l’analyse à l’origine de l’indice de la démocratie se base sur le processus électoral et le pluralisme, la liberté civile, le fonctionnement du gouvernement, la participation politique et la culture politique pour mesurer la démocratie dans les pays. Son but est de classer ces derniers en démocratie complète, démocratie imparfaite, régime hybride et régime autoritaire.

En Afrique subsaharienne, la publication note que la région n’échappe pas à la baisse de la démocratie que connait la planète en ce moment. Les principaux facteurs qui catalysent son déclin dans la région sont les libertés civiles et plus particulièrement le fonctionnement du gouvernement. Incontestablement, pour les auteurs, dans plusieurs Etats de cette partie du continent, la responsabilité au sein du gouvernement est faible ou totalement absente. On note qu’il y a trop peu de freins et contrepoids sur les dirigeants et que la corruption est endémique. De plus, la fonction publique est peu qualifiée, le copinage et le favoritisme l’emportent souvent sur l’efficacité aux yeux des décideurs. Enfin, la confiance dans le gouvernement a tendance à être très faible.

Allié à cela, et même si la participation et la culture politique se sont améliorées ces cinq dernières années, tout comme l’évolution du processus électoral en 2017 par rapport à 2016, ces derniers restent faibles, ce qui reflète le manque d’un véritable pluralisme dans la plupart des pays de la zone et contribuent d’une manière ou d’une autre à leur retard.

Des nations comme le Tchad, resté à la même place qu’en 2016, la République Centrafricaine et la République Démocratique du Congo en déclin en 2017, figurent à la dernière place du classement mondial en matière de démocratie. Toutefois, la Gambie, passé du rang de régime autoritaires à régime hybride, a connu la progression la plus importante au monde en 2017, et peut constituer un exemple pour les autres pays de la zone.

En plus de ces découvertes, l’édition se focalise sur l’état de la liberté des médias à travers le monde et les défis auxquels doit faire face la liberté d’expression. Dans le cas de l’Afrique subsaharienne, la baisse des libertés civiles reflète en partie les attaques contre les médias et la liberté d’expression par les gouvernements.

The Economist Intelligent Unit traite de l’importance de la liberté d’expression pour faire progresser et renforcer la démocratie.

Abdel Razak MOULIOM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here