Accueil SENEGAL La psychose gagne du terrain à Keur Massar : Après Mariama Sagna,...

La psychose gagne du terrain à Keur Massar : Après Mariama Sagna, une autre victime…

131
0
PARTAGER
keur massar
Keur Massar a été encore une fois, le théâtre d’une agression sauvage. En effet, Ousmane Diouf, un agent du ministère la Santé, qui revenait de son travail a été attaqué par des malfrats qui lui ont planté un couteau dans le ventre.

Le traumatisme des habitants de la banlieue dakaroise s’accentue de plus en plus. En effet, quelques jours seulement après le meurtre barbare de Mariama Sagna, un agent du ministère de la Santé a été sauvagement poignardé à Keur Massar et se trouve dans un état grave.

Ousmane Diouf, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été attaqué par des malfaiteurs vers les coups de 20 heures, alors qu’il rentrait chez lui. Ce qui a mis sa grande-sœur Aïssatou Diouf, interrogée par la Tfm, dans tous ses états.

«C’est incompréhensible ! Vouloir attenter à la vie d’une personne simplement pour lui voler son téléphone portable, c’est inhumain», martèle-t-elle. Avant de réclamer que les modalités pour bénéficier d’une grâce présidentielle soient revues.

«On lui a planté un mini coupe-coupe qui est toujours logé dans son ventre et on doit l’opérer pour le lui retirer. Mais, se demande-t-elle, on se rend compte qu’à chaque fête, les délinquants sont libérés, ils tuent d’honnêtes citoyens qui travaillent pour faire vivre leurs familles… pourquoi on libère ces gens ? »

Ousmane Diouf est en ce moment très mal  en point et est interné dans une structure sanitaire au niveau de Pikine. Il est père de quatre (4) enfants.

pressafrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here