Accueil MAURITANIE La Mauritanie et le Sénégal participe à la Conférence de Tokyo sur...

La Mauritanie et le Sénégal participe à la Conférence de Tokyo sur le développement de l’Afrique

843
0
PARTAGER

La septième Conférence de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7) a débuté aujourd’hui à Yokohama au Japon avec la participation de la Mauritanie et le Sénégal.

La Mauritanie est représenté par son Premier ministre Ismail Ould Badda Ould Cheikh Sidiya et le Sénégal par le président Macky Sall. Ces deux se sont rencontrés en marge du sommet avec la présence des ministres des affaires étrangères respectifs.

La conférence se tiendra sous le slogan “Promouvoir un développement en Afrique fondé sur les ressources humaines, la technologie et l’innovation” et poursuivra ses travaux jusqu’au 30 août.

La conférence abordera des sujets tels que la sécurité et la stabilité, la transformation économique et le changement climatique, avec la participation d’environ 4500 personnes, dont des dizaines de chefs d’État et de gouvernement, d’acteurs économiques et d’experts.

TICAD est initié par le Japon conjointement avec les Nations Unis, la commission Africaine et la Banque Mondiale. Cette conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique se réunit depuis 2013 tous les 5 ans. En 2013 elle a été ramenée tous les 3ans en Afrique et au Japon.

Dans son discours d’ouverture, le Premier ministre Shinzo Abe a renouvelé l’engagement du Japon à apporter à plus de 20 milliards de dollars des investissements dans secteur privé des pays, Africains, au cours de ces trois prochaines années, dans l’espoir de faciliter le développement du continent géant.

“Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider les entreprises japonaises à progresser en Afrique”, a déclaré Abe aux dirigeants africains réunis pour la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique.

M. Abe a déclaré aussi que le Japon insistait depuis longtemps sur le développement des ressources humaines en Afrique, ajoutant: “Nous sommes à une époque où les défis auxquels l’Afrique sera confrontée seront résolus par la science , technologie et innovation. “

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here