Accueil MONDE La Fifa veut mettre fin á la corruption au sein de la...

La Fifa veut mettre fin á la corruption au sein de la CAF

345
0
PARTAGER

La Fifa veut mettre fin á la corruption au sein de la CAF.

La FIFA a demandé au 54 Fédérations africaines de football de signer un document pour commercialiser les droits des médias pour les matches de qualification et les phases finales de la Coupe du Monde 2022 et 2026, selon World of Football.

Selon le rapport, la secrétaire générale de la direction, Fatma Samoura, parachutée en tant que déléguée générale de la Fifa pour l’Afrique afin de régler les problèmes de corruption de la CAF. Elle a écrit une lettre donnant aux fédération membres de la CAF jusqu’au 21 août pour signer et renvoyer le document d’une page, qui  centralisera efficacement la commercialisation des droits de diffusion.

Selon Inside World Football, l’accord de centralisation de la Fifa propose que tous les droits des médias de la première à la tierce partie (y compris les contenus en direct, différés et les résumés) des matches de qualification soient «commercialisés centralement» par la FIFA, dans le but de distribuer les revenus également dans toutes les fédérations de la CAF.

Cette lettre suggérerait que les revenus seraient partagés selon une formule convenue par l’administration de la Fifa, après consultation des 54 fédérations africaines membres de la CAF et après déduction des dépenses correspondantes, telles que les coûts de production et de vente.

Cette évolution intervient après que la FIFA eut pris la décision en juin de prendre en charge la gestion du football en Afrique à la suite de problèmes de gouvernance au sein de la CAF. À partir du 1er août, Samoura a pris ses fonctions de responsable de la fédération pendant six mois.

 Cette décision a été prise après que le président de CAF Ahmad Ahmad, qui est sous une enquête à la suite d’allégations de corruption et d’inconduite sexuelle, pour lesquelles aucune accusation n’a été portée et qu’il a nié.

Selon Inside World Football, un président de fédération, dont le nom n’a pas été annoncé, a déclaré aux médias qu’il était «choqué» par le contrat proposé et décrit également «l’intervention des affaires africaines» de la FIFA comme une «forme de colonisation».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here