Accueil Culture La fête du 15 août, chrétiens et musulmans ensemble au nom de...

La fête du 15 août, chrétiens et musulmans ensemble au nom de la cohésion sociale

61
0
PARTAGER
ascension

Nos frères et sœurs chrétiens célèbrent demain l’ascension de la Vierge Marie une occasion pour la communauté du pays de manifester la cohésion sociale par des partages, des visites de bon voisinage et de solidarité entre frères et sœurs du Christ mais aussi avec des non chrétiens, les musulmans notamment.

Pour cette année votre quotidien SENALIOUNE a rendu visite à la famille Gomis établie au quartier Darou Salam en plein cœur de la Commune de Grand Yoff, une localité  connue pour sa diversité culturelle, une manière pour nous et non de tous les lecteurs de votre journal en ligne de leur souhaiter bonne fête.

Plus qu’une fête religieuse la célébration de la montée au ciel de la Vierge Marie est devenue une tradition chez bon nombre de nos frères chrétiens Les Gomis n’ont pas failli à cette coutume c’est l’occasion pour cette famille de se regrouper, de communier, Florence Gomis  que nous avons rendu visite à domicile revient ici sur l’esprit de cette journée sainte.

« Avec ma petite famille j’ai acheté quelques poulet quelques légumes pour célébrer la montée au ciel de la Vierge Marie à cette occasion j’ai invité les membres élargis de la grande famille et même des amis non chrétiens afin de s’associer à nous en toute communion. Comme pendant la korité ou la Tabaski », nous confie la bonne dame.

A côté de sa maman en train de trancher des légumes verts, Marie Jésus l’aînée de la famille s’active à poser des jolies tresses pour la benjamine de la fratrie nous dévoile son programme du jour.

« Pour la fête du 15 août j’ai décidé cette année comme c’est le cas d’ailleurs pour toutes les années précédentes de célébrer cette journée en famille, pour cela j’ai prévu d’inviter des amis non musulmans mais aussi et surtout des membres de la famille pour venir s’associer à nous et passez des moments de joie ensemble et comme vous le voyez je suis en train de tresser ma petite sœur», ajoute Marie Jésus Gomis.

Malgré la forte conjoncture qui frappe bon  nombre de ménages au Sénégal les fêtes traditionnelles ou religieuses sont convenablement célébrées par l’ensemble des communautés confessionnelles qui cohabitent, des moments marqués par des partages de repas et de cadeaux de tout genre.

Une manière pour elles de consolider les relations de bonne cohabitation qui dépassent souvent le cadre de l’obédience religieuse de chacune d’entre elles.

« Normalement le 15 août est une fête catholique mais nous avons de bons rapports de voisinage avec nos frères et sœurs chrétiens donc comme vous le savez pendant la Korité pendant la Tabaski pendant toutes les autres fêtes nationales du pays, chrétiens et musulmans vont s’associer pour partager des repas et des cadeaux ensemble, des moments de joie mis à profit pour consolider les rapports sociaux existant entre nos différentes communautés qui dépassent souvent le cadre confessionnel », complète Fatou copine de classe de Marie Jésus.

Dans un contexte mondial marqué par la montée en puissance de l’extrémisme, de l’intolérance religieuse, le modèle d’intégration communautaire du Sénégal est un exemple à imiter en Afrique pour la bonne marche du continent vers son ascension économique et culturelle, seul gage de stabilité sociale.

>>Lire aussi :  Alphadio Dara à Dakar : un concert pour promouvoir le patrimoine culturel de la Guinée au pays de la Téranga.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here