Home MAURITANIE La dérobade de Birame Dah Abeid face au PMC Arc-en-ciel

La dérobade de Birame Dah Abeid face au PMC Arc-en-ciel

60
0
SHARE

Les dirigeants du PMC Arc-en-ciel s’apprêtaient à recevoir ce lundi 05 février à 12h30 à leur siège, M.Birame Ould Dah Abeid, accompagné de quelques uns de ses collaborateurs.

Ce rendez-vous avait été décidé sur la demande de M. Birame lui-même qui avait émis le vœux de rencontrer le président Balas, son sauveur et son bienfaiteur, des services rendus que Birame, toujours animé par sa folie des grandeurs maladive n’a jamais daigné reconnaitre en retournant l’ascenseur au président du PMC Arc-en-ciel, qui avait failli perdre sa vie alors qu’il se rendait à Aleg pour rendre visite à celui qui a poussé l’ingratitude au sommet, en parrainant des campagnes de dénigrement du président Balas et de son parti sur les réseaux sociaux.

Et pour commencer avec le rendez-vous manqué de Birame qui a finalement décidé de se dérober, il y a lieu de noter que ce fut un acte peu glorieux de la part de celui qui se présente aujourd’hui comme le champion d’une lutte hautement politicienne et mercantiliste contre un esclavage chimérique qui n’est rien d’autre qu’un produit bas de gamme commercialisé en Europe et en Amérique qui, ironie du sort, sont les deux berceaux de l’esclavage dans le monde.

Et pour entrer dans le vif du sujet, notons que M. Birame qui a pressenti le déluge d’arguments convaincants et assommants,qui l’attendaient au siège du PMC Arc-en-ciel, s’est constitué malade mental le jour j, se faisant interner à l’hôpital Dia, une manière peu glorieuse d’éviter le tribunal de l’histoire qui allait mettre à nu toutes ses bassesses.

En effet, peu de temps avant le rendez vous, l’un des hommes de Birame appelle le président Balas au téléphone pour lui dire que ce dernier est malade et qu’il a été évacué à l’hôpital psychiatrique.

Il n’en est rien bien entendu et cette attitude qui frise la lâcheté en dit long sur le caractère de l’homme qui, en dehors de son costume d’apparat, fait figure d’un piètre comédien qui ne maitrise pas son rôle.

Et pour cette rencontre qui n’a finalement pas eu lieu, le président Balas allait remettre Birame à sa place en mettant à nu son ingratitude.

Les journalistes étaient conviés à la rencontre pour témoigner et relater les faits afin d’édifier l’opinion publique mauritanienne sur la personnalité de ce monsieur que nous considérons comme un danger public.

Pour rappel, le parti Arc-en-ciel avec le président Balas est celui qui a osé soutenir ouvertement Birame et qui a fait le plus pour lui, avant de découvrir que ce n’est qu’un ingrat et un imposteur.

Jugez-en vous-même. Il y a quelques années, le PMC Arc-en-ciel avait failli perdre son récépissé pour avoir permis à la jeunesse de IRA d’organiser en son nom une manifestation culturelle à Teyarett.

Le président Balas a visité Birame dans ses prisons aussi bien à Rosso qu’à Aleg. Il lui avait réitéré à chaque fois sa solidarité. Et si Birame est aujourd’hui en vie, c’est en partie grâce au président Balas.

En effet, dans la prison d’Aleg, il avait frôlé la mort et son évacuation sur Nouakchott ,pour venir se soigner, a été possible grâce à l’intervention du président Balas auprès de Son Excellence le président Mohamed Ould Abdel Aziz qui avait accepté cette demande du président Balas et ce, après l’avoir refusé pour tout le monde, y compris pour des officiels américains, canadiens et de l’Union Européenne qui avaient pourtant brandi des menaces contre le pouvoir; mais le président Aziz les avait ignoré préférant plutôt faire honneur au président Balas.

Et, à sa sortie de prison, le président Balas était le seul homme politique à se mettre devant la prison pour accueillir Birame et le réconforter. Birame avait promis au président Balas qu’à sa sortie de prison, il allait effectuer sa première visite chez Arc-en-ciel.

Bien entendu cette promesse est restée lettre morte. Et, plus grave M. Birame n’avait pas trouvé mieux que d’orchestrer une campagne de presse sur les réseaux sociaux contre le président Balas.

Ce n’est pas fini, nous dévoilerons le reste au fur et à mesure et cela dans les médias, sur les plateaux de télévision et dans les radios.

Comment alors après tous ces forfaits M. Birame pouvait-il penser un seul instant que le PMC Arc-en-ciel va aller s’acoquiner avec un homme aveuglé par la folie des grandeurs et qui n’hésite pas à vendre son pays pour de menus fretins.

Au contraire, le PMC Arc-en-ciel, dénonce avec la dernière énergie les campagnes mensongères menées à l’étranger par Birame et Cie, pour trainer dans la boue l’image du pays et ce en contrepartie de misérables avantages matériels.

Quoi qu’il en soit au PMC Arc-en-ciel, décision a été prise de ne pas recevoir M. Birame et de ne pas discuter avec lui, ni de près ni de loin, car, vu son ingratitude flagrante, à notre égard, il ne le mérite pas.

Le PMC Arc-en-ciel,

Section Communication

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here