Accueil Politique Indépendance du Sénégal: Le fameux discours de Valdiodio Ndiaye

Indépendance du Sénégal: Le fameux discours de Valdiodio Ndiaye

1969
0
PARTAGER
VALDIODIO NDIAYE

C’était un 26 août 1958, le jeune élite Valdiodio avait surpris le général de Gaulle avec son fameux discours réclamant l’indépendance du Sénégal.

Qui est cet homme ? Né 7 avril 1923 à Kaolack, Valdiodio N’Ndiaye est un avocat et homme politique sénégalais. Plusieurs fois ministre il a également été maire de Kaolack sa ville natale. Sa scolarité faite au lycée Faidherbe de Saint Louis, il a poursuivi ses études à la faculté de droit de l’université de Montpellier où il a effectué sa thèse qui portait sur « nation de citoyenneté dans l’union française », puis il décroche un doctorat en 1951.

Sur le plan politique, il occupe d’importantes fonctions au Bloc démocratique Sénégalais et à l’union progressiste Sénégalaise pendant les 1950. II se distingue aux yeux des Africains par son courage en affrontant le général de Gaulle en 1958. Nommé ministre de l’Intérieur du Sénégal le 18 mais 1957 de la fédération du Mali, il prononce un discours mémorable adressé au général de Gaulle le 26 août 1958 à la veille du référendum du 28 septembre de la même année.

Il prononce notamment cette phrase promue au rang du slogan ” nous disons indépendance, unité africaine et confédération” Lors de son discours Valdiodio ne fait qu’exprimer l’aspiration de nombreux peuples d’Afrique. Sans aucune hésitation, la politique du Sénégal clairement défini s’est fixé trois objectifs qui sont dans l’ordre où elle veut les atteindre.

L’indépendance, l’unité et la confédération. Son discours un peu surprenant n’a pas du tout plu au président français de l’époque. Le discours est suivi immédiatement d’une allocution du Général de Gaulle qui répondra en ces termes “s’ils veulent l’indépendance qu’ils la prennent” Son histoire d’un homme de principes ne s’arrêta pas seulement à cette volonté d’obtenir l’indépendance. 

Le 4 avril 1961 il lui reviendra l’honneur de débaptiser la place Protêt qui allait devenir place de l’indépendance. Sans surprise Valdiodio est élu maire de Kaolack en 1960. Deux ans plupart il sera nommé ministre des Finances. Son destin bascule pendant la crise politique de décembre 1962 lorsqu’il a été accusé de tentative de coup d’État aux côtés de Mamadou Dia. Ils ont été arrêtés et traduits devant la Haute Cour de justice du Sénégal. 

Valdiodio sera condamné à 20 ans d’emprisonnement au centre spécial de détention de Kédougou. Jamais fatigué, Valdiodio Ndiaye reprend sa carrière d’avocat après sa libération en 1974, poursuivant également sa carrière politique. 

En 1981 il participe à la fondation du mouvement démocratique populaire. Mais s’éloigne de celui-ci deux ans plus tard. Il meurt le 5 mais 1984 à l’hôpital principal de Dakar, à l’âge de 61 ans et fut inhumé à Kaolack.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here