Accueil Economie Hydrocarbures : l’arrivée de la firme américaine ExxoMobil en Mauritanie

Hydrocarbures : l’arrivée de la firme américaine ExxoMobil en Mauritanie

181
0
PARTAGER

Efficace dans sa gestion de la chute des cours, le géant américain, ExxonMobil a les moyens d’investir à nouveau sur le continent africain précisément en Mauritanie pour contrer la concurrence. Seul ou associé à d’autres majors, il multiplie les projets autour des récentes découvertes.

Par cette ambition, la société pétrolière internationale  ouvre officiellement son bureau jeudi, 02 mai à Nouakchott destiné à faire progresser ses programmes d’exploration offshore.

Le mastodonte américain, premier pétrolier de la planète par sa capitalisation boursière et troisième producteur mondial de brut et de gaz (4,15 millions de barils extraits chaque jour), repart à l’offensive en  Mauritanie, avec qui il avait obtenu  en début  de décembre 2017 les droits d’explorer trois licences offshores dans les blocs C14, C17 et C22. Un nouvel eldorado pétrolier découvert par son compatriote Kosmos Energy.

Ainsi, Exxon Mobil avait entamé en 2018 l’acquisition sismique 2D et 3D à l’issue de laquelle sera évalué le potentiel de forage de leur premier puits d’exploration.

S’exprimant pour la circonstance, la vice-présidente du géant pétrolier, PAM Darwin, indique que la société s’est engagée pour « un programme d’exploration des ressources énergétiques de manière sûre et responsable grâce à une technologie de pointe, de normes environnementales rigoureuses. »

Toutefois, avec l’arrivée  officielle du  groupe américain, la Mauritanie enregistre une nouvelle entrée dans son cercle des investissements dans le secteur des hydrocarbures.

Elle se trouve désormais  liée avec 4 des plus grandes firmes mondiales du secteur : le britannique British Petroleum ; le français Total ; la compagnie anglo-néerlandaise Shell  et maintenant l’américain Exxon Mobil.

Ainsi, la Mauritanie confirme sa position en tant que destination privilégiée pour les grands investissements dans les projets économiques de long terme.

Il faut  par ailleurs, préciser que les contrats signés  entre Exxon Mobil et la Mauritanie sur les blocs C22, C17 et C14 situés à environ 200 kilomètres au large de la Mauritanie présente une superficie combinée  qui s’élève à près de 34 000 km² (près de 8,4 millions d’acres) dans une profondeur d’eau allant de 1 000 mètres à 3 500 mètres, ou de 3 300 pieds à 11 500 pieds.

Avec son secteur minier déjà riche, la Mauritanie  exploite en outre des gisements de fer, de cuivre et d’or. Son secteur minier emploie environ 15 000 personnes de manière directe ou indirecte et contribue à près du tiers au PIB. Une donne que le pétrole viendra grandement changer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here