Accueil opinion Guinée: Une dizaine de morts dans la manifestation contre Alpha Condé

Guinée: Une dizaine de morts dans la manifestation contre Alpha Condé

258
0
PARTAGER

Les autorités guinéennes ont reconnu, mercredi 16 octobre, qu’une dizaine de personnes avaient été tuées lors des manifestations contre une réforme possible de la Constitution. Le président Alpha Condé est soupçonné de vouloir la reformer pour briguer un troisième mandat présidentiel.

Depuis lundi 14 octobre, des manifestations se succèdent dans le pays contre un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé. Interdites par les autorités, elles sont durement réprimées par les forces de sécurité. Mercredi 16 octobre, le ministre de l’Administration du territoire, le général Bouréma Condé, a admis « au total environ neuf cas de décès, dont huit dans notre capitale, ainsi que de nombreux blessés ».

De son côté, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), coalition de partis d’opposition, de syndicats et d’associations de la société civile, à l’origine des manifestations, a dénombré 10 morts côté manifestants, 70 blessés par balles et près de 200 arrestations. 

Human Right Watch note que depuis 2018, le gouvernement interdit de fait les manifestations de l’opposition en invoquant les risques pour la sûreté publique. « Les autorités locales ont interdit au moins 20 manifestations. Les forces de sécurité ont utilisé des gaz lacrymogènes contre les personnes qui défiaient l’interdiction, et ont arrêté des dizaines de manifestants », s’inquiétait déjà l’ONG de défense des droits humains, le 3 octobre.

La Croix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here